Ambelákia (Salamine)

localité de l'île de Salamine, en Grèce
Ambelákia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Nom local
(el) ΑμπελάκιαVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Périphérie
District municipal
Ambelakia Municipal Unit (d)
District régional
Communauté municipale/locale
Commune of Ambelakia (d)
Dème
Dème de Salamine (d)
Île
Coordonnées
Démographie
Population
4 530 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
189 02Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
22980Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation sur la carte de Grèce
voir sur la carte de Grèce

Ambelákia, en grec moderne : Αμπελάκια, est une ville côtière du dème de Salamine (el), sur l'île du même nom, en Grèce. Elle est implantée sur la côte orientale de l'île de Salamine, entre le cap de Poúnda, au nord, et le promontoire opposé de la côte nord de la péninsule de Kynósoura (el), dans la baie et le port homonymes de l'île. Sa population est de 4 710 habitants, selon le recensement de 2011[1].

Nom modifier

Le nom original de la localité était Ambeláki en référence au grand nombre de vignobles. Avant la Seconde Guerre mondiale, elle est rebaptisée pour prendre son nom actuel. Il semble qu'il y ait confusion sur le fait qu'Ambelákia ait été rebaptisée Phoenix (Φοίνιξ) dans les années 1950, puisque la localité rebaptisée était celle de réfugiés d'Ambelákia, établie après la catastrophe d'Asie Mineure.

Changements administratifs modifier

En 1912, la localité d'Ambelákia est établie pour la première fois comme siège d'une communauté de la préfecture d'Attique et de Béotie, à laquelle Kamateró est annexée. En 1920, la communauté de Selínia (el) est créée et annexée à celle d'Ambelákia, tandis qu'en 1928, les colonies d'Agía Ipapandí et d'Agía Triás-Naupigía sont reconnues. En 1940, la localité d'Ambelákia et la communauté sont renommées respectivement Ambelákia et communauté d'Ambelákia , et la colonie de réfugiés d'Ambelákia , désormais reconnue, y est ajoutée.

 
Ruines de l'ancienne ville et du port (Ve au IIe siècle av. J.-C.).

Notes et références modifier

Notes modifier

Références modifier

  1. (grk) ELSTAT, « Απογραφή Πληθυσμού - Κατοικιών 2011. ΜΟΝΙΜΟΣ Πληθυσμός » [« Recensement de la population et des logements de 2011. Population permanente »] [xls], sur www.statistics.gr (consulté le ).

Voir aussi modifier

 

Les coordonnées de cet article :

Liens externes modifier