Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abalo.

Amélété Abalo
Image illustrative de l’article Amélété Abalo
Biographie
Nom Pascal Amélété Abalo Dosseh
Nationalité Drapeau : Togo Togolaise
Naissance
Lieu Lomé (Togo)
Décès (à 47 ans)
Lieu Cabinda (Angola)
Poste attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1975-1979Drapeau : Togo Dynamic Togolais
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1980-1981 Drapeau : Togo Dynamic Togolais45 (16)
1982-1990 Drapeau : Togo ASKO Kara93 (31)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2004-jan. 2010Drapeau : Togo ASKO Kara
2006-jan. 2010Drapeau : Togo Togo (entraîneur-adjoint)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Pascal Amélété Abalo Dosseh, né le à Lomé et mort le dans la province de Cabinda (Angola), est un footballeur togolais, entraîneur de l'équipe togolaise de l'ASKO Kara puis entraîneur adjoint de la sélection togolaise.

Sommaire

BiographieModifier

Sa vieModifier

Amélété Abalo est formé au Dynamic Togolais entre 1972 et 1974, en tant qu'attaquant. Il connaît l'équipe première lors de la saison 1975. Jusqu'en , il ne remporte aucun titre. Il est ensuite transféré à l'ASKO Kara en 1982. De 1982 à 1990, il remporte une coupe nationale en 1987, et ensuite deux championnats togolais consécutifs (1988 et 1989). Il arrête sa carrière en 1990, après dix saisons au haut niveau.

Il entame en 2004, une carrière d'entraîneur : avec le club où il joua huit saisons (ASKO Kara), il le dirige de 2004 à . Il commence par une finale de la coupe du Togo en 2006, puis remporte le championnat en 2007, ce qui lui permet d'être couronné du titre de meilleur entraîneur togolais de l'année 2007[1], soit trois ans après ses débuts. Il réitère une nouvelle fois cela en remportant le championnat en 2009. En parallèle, il joue un rôle important dans l'encadrement de la sélection nationale togolaise dès 2006, sous Otto Pfister. Il connaît plusieurs sélectionneurs (Stephen Keshi, Henri Stambouli, Jean Thissen et Hubert Velud).

Sa mortModifier

À la suite de la qualification pour la CAN 2010, le Togo se déplace en Angola en car du Congo-Brazzaville à Cabinda. Alors que le car passe la frontière entre le Congo et l'Angola, Abalo se trouve à côté de Hubert Velud, et lors des coups de feu tirés par des membres du FLEC, il est « atteint, gisait dans le sang et répétait « j’ai reçu une balle » »[2]. Il est décédé de ses blessures, ainsi que Stanislas Ocloo, un autre membre du staff comme le rapporte le journal Jeune Afrique : « Le chargé de communication Stanislas Ocloo et l'entraîneur adjoint Abalo Amélété ont rendu l'âme à quatre heures au petit matin », a dit Kodjo Samlan, chargé de presse pour le Togo par la CAF[3]. Après les hommages nationaux rendus, Amélété est inhumé au cimetière catholique de Kara, le 30 janvier 2010.

PalmarèsModifier

En tant que joueurModifier

En tant qu'entraîneurModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier