Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Alina Janowska

actrice et résistante polonaise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Janowska.
Alina Janowska
Description de cette image, également commentée ci-après
Alina Janowska en 2010 pour le 66e anniversaire de l'Insurrection de Varsovie.
Naissance
Varsovie
Nationalité Drapeau de la Pologne Polonaise
Décès (à 94 ans)
Varsovie
Profession Actrice, danseuse et chanteuse
Films notables La Dernière étape
Samson
Séries notables Wojna domowa
Złotopolscy

Alina Janowska est une actrice, danseuse et chanteuse polonaise née le à Varsovie et morte le dans la même ville[1].

Sommaire

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Jeunesse et Seconde Guerre mondialeModifier

Alina Janowska passe une partie de son enfance à Żyrowice (biélorusse : Жыро́віцы), village aujourd'hui situé en Biélorussie. Au début de la Seconde Guerre mondiale, elle se rend à Vilnius et passe trois mois en captivité après la prise de la ville par les Allemands en 1941. Elle se rend à Varsovie où elle suit des cours de danse et loge chez une tante qui l'entraine dans la Résistance. Elle est arrêtée en 1942 et passe plusieurs mois à la prison pour femmes de Serbia (adjacente à la prison de Pawiak). Elle prend ensuite part à l'Insurrection de Varsovie comme agent de liaison au sein du bataillon Kiliński de l'Armia Krajowa.

CarrièreModifier

 
En couverture d'un magazine polonais en 1948.

Alina Janowska est embauchée après la guerre comme danseuse dans un théâtre de Łódź et fait ses débuts sur le grand écran en interprétant une chanson dans le premier long-métrage polonais de l'après-guerre : Chansons interdites de Leonard Buczkowski. L'année suivante, on la remarque dans La Dernière étape de Wanda Jakubowska. Elle quitte Łódź pour Varsovie où elle foule dans les années 1940-50 les planches de différents cabarets et théâtres, dont le Teatr Nowy de Julian Tuwim et le Syrena.

En 1961, elle est à l'affiche de Samson d'Andrzej Wajda, ce qui lui offre l'occasion de se rendre à la Mostra de Venise. Mais c'est son rôle de mère de famille dans la série télévisée Wojna domowa (1965-1966) qui assit définitivement sa popularité auprès du grand public en Pologne. Elle reste active sur le petit et le grand écran jusque dans les années 2000, avec notamment en 1975 le rôle principal du film Dulscy de Jan Rybkowski et, de 1997 à 2010, un rôle récurrent dans la série télévisée Złotopolscy.

Vie privéeModifier

Mariée à l'architecte et ancien escrimeur olympique Wojciech Zabłocki, Alina Janowska est mère de deux enfants.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (pl) « Alina Janowska nie żyje. Aktorka miała 94 lata », sur kultura.gazeta.pl, 13 novembre 2017

AnnexesModifier