Ouvrir le menu principal
Alice Coachman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
AlbanyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Taille
1,7 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Masse
58 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Discipline sportive
Distinction

Alice Marie Coachman (née le à Albany, Géorgie et morte le dans la même ville) est une athlète américaine, spécialiste du saut en hauteur. Elle est historiquement la première afro-américaine à remporter une médaille d'or olympique, en saut en hauteur aux Jeux de Londres en 1948.

Sommaire

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Alice Coachman[1], [2], [3]est la fille de Fred, un plâtrier, et d'Evelyn Coachman, mère de famille, est née le 9 novembre 1923 à Albany[4], elle est la cinquième de leurs dix enfants[5].

En tant qu’enfant sportif du Jim Crow South, à qui on a refusé l’accès aux installations d’entraînement régulières, Alice s’est entraîné en courant sur des chemins de terre et en créant ses propres obstacles à la pratique du saut d'obstacles. Bien que les parents d'Alice Coachman n'aient pas soutenu son intérêt pour l'athlétisme, Cora Bailey, son enseignante de cinquième année à la Monroe Street Elementary School[6], et sa tante, Carrie Spry, l'ont encouragée à développer ses talents. Après avoir démontré ses compétences sur la piste à la Madison High School (en), le Tuskegee Institute a offert une bourse à Alice, âgé de 16 ans[7], pour lui permettre de suivre son cursus d'études secondaires. Elle a concouru avec et contre des équipes noires dans tout le sud ségrégué.

En 1943, Coachman entre au Tuskegee Institute pour étudier la couture.

Coachman obtient son diplôme en couture en 1946

Elle a fait partie de l'équipe de basketball et a couru sur piste et a remporté quatre championnats nationaux pour les épreuves de sprint et de saut en hauteur. .

En 1947, Coachman est admise à l'Albany State College (aujourd'hui Albany State University (en)) pour poursuivre ses études, elle y obtiendra en 1949 un Baccalauréat universitaire en économie sociale et familiale[8] . Elle devient également championne au sprint et en basketball.

Carrière sportiveModifier

Elle est la première afro-américaine à remporter une médaille d'or aux Jeux olympiques[9], [10] (ceux de Londres en 1948), après avoir dominé les compétitions depuis 1939 (mais sans pouvoir participer aux Jeux olympiques de 1940 et 1944, annulés).

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le comité olympique annula les jeux de 1940 et 1944. La première opportunité olympique d’Alice Coachman a eu lieu en 1948 à Londres, alors qu’elle a vingt-quatre ans. Le 7 août 1948 elle saute 1,68 m dès son premier essai et remporte la médaille d’or du saut en hauteur des JO de Londres, avec la même marque que la Britannique Dorothy Tyler, mais celle-ci s'y reprend à deux fois pour franchir la même barre et termine médaillée d'argent.

En 1952, la société Coca-Cola l’a appelée pour devenir porte-parole, faisant de Alice Coachman la première afro-américaine à obtenir un contrat de parrainage (sponsor).

Au cours de sa carrière, elle a remporté trente-quatre titres nationaux, dont dix pour le saut en hauteur consécutif. Alice Coachman a été intronisée dans neuf halls de la renommée[11], dont le Panthéon national de l'athlétisme (1975) et le Temple de la renommée olympique des États-Unis (2004).

En 1994, elle a fondé la fondation d’athlétisme Alice Coachman pour venir en aide aux jeunes athlètes et anciens compétiteurs olympiques.

Alice fait partie de plusieurs organismes prestigieux : National Track and Field, International Women’s Sports.

Elle porte la flamme olympique aux jeux d’Atlanta en 1996.

HéritageModifier

Chaque printemps, en son honneur, Albany, sa ville natale, organise des courses "Alice Coachman" .

Une école Américaine à ouvert ses portes le 23 Août 1999, avec un fort engagement envers une éducation de qualité pour tous ces étudiants. La mission de l’école est de donner l’occasion aux étudiants d’apprendre dans un environnement ordonnée, sur et structuré, avec l’accent sur une solide base de connaissances.

Vie privéeModifier

Alice a épousé Frank A. Davis et est mère de deux enfants.

Alice Coachman décède à Albany, en Géorgie, le 14 juillet 2014. Elle avait 90 ans[12], [13], [14].

Après sa crémation, ses cendres sont remises à ses proches[15].

BibliographieModifier

  • Heather Lang, Queen of the Track: Alice Coachman Olympic High-Jump Champion, éd. Boyds Mill Press, 2012
  • Ann Malaspina, Touch the Sky: Alice Coachman, Olympic High Jumper, éd. Albert Whitman & Company, 2012

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) « Alice Coachman », sur Biography (consulté le 12 juillet 2019)
  2. (en) « Alice Coachman | American athlete », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 12 juillet 2019)
  3. (en-US) « Alice Coachman | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 12 juillet 2019)
  4. (en) « Alice Coachman », sur Encyclopedia of Alabama (consulté le 12 juillet 2019)
  5. (en-US) « Alice Marie Coachman (1923-2014) • BlackPast », sur BlackPast, (consulté le 12 juillet 2019)
  6. (en-US) « Alice Coachman: African American Olympic legend », sur www.myblackhistory.net (consulté le 12 juillet 2019)
  7. (en-US) « Alice Coachman – First African American Gold Medallist », sur Black History
  8. (en-US) « Alice Coachman », sur New Georgia Encyclopedia
  9. (en) « Alice Coachman - Athletics - Olympic News », sur International Olympic Committee, (consulté le 12 juillet 2019)
  10. (en) « Alice Coachman Bio, Stats, and Results », sur Olympics at Sports-Reference.com (consulté le 12 juillet 2019)
  11. « Alice Coachman: Visionary Videos: NVLP: African American History », sur www.visionaryproject.org (consulté le 12 juillet 2019)
  12. (en-US) Richard Goldstein, « Alice Coachman, 90, Dies; First Black Woman to Win Olympic Gold », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 12 juillet 2019)
  13. (en-GB) « Alice Coachman - obituary », Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le 12 juillet 2019)
  14. (en-US) « Alice Coachman, first black woman to win an Olympic gold medal, dies at 91 », sur The Washington Post
  15. (en-US) « Alice Marie Coachman Davis », sur Find a grave


Liens externesModifier