Ali Gharbi

nageur tunisien

Ali Gharbi (arabe : علي الغربي), né le et décédé le à Tunis[1], est un nageur tunisien. Il a été avant Oussama Mellouli, le meilleur nageur arabe et africain, notamment dans les épreuves de nage libre.

Ali Gharbi
AliGharbiAnnee70.jpg
Ali Gharbi sur le podium
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
TunisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Il signe sa première licence à l'Union sportive carthaginoise, où il remporte les titres nationaux des minimes, avant de passer au Club africain.

En 1971, il remporte sept titres individuels nationaux ainsi que deux en relais. En 1972, il cumule douze titres sur quatorze possibles. Il s'attaque aux records arabes et africains dont il bat ceux du 200 mètres et du 400 mètres nage libre pour la première fois en 1973.

En 1977, il rejoint sa coéquipière en équipe nationale, Myriam Mizouni, à l'Espérance sportive de Tunis et, à deux, ils remportent de nombreuses épreuves.

Il termine sa carrière en 1982, à l'occasion d'un critérium d'hiver, en battant le record africain du 100 mètres nage libre en bassin de 25 mètres.

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'été de 1976Modifier

  • 4e de sa série au premier tour sur 200 mètres nage libre en 1 min 55 s 82 (non qualifié)

Championnats d'Afrique de natationModifier

  • Sept médailles d'or et deux médailles d'argent en 1974 ;
  • Onze médailles d'argent en 1977.

Jeux panafricainsModifier

  • Une médaille d'or, trois médailles d'argent et une médaille de bronze en 1973 ;
  • Huit médailles d'or et une médaille d'argent en 1978.

Championnat maghrébin de natationModifier

  • Huit médailles d'or en 1973 ;
  • Huit médailles d'or en 1975 ;
  • Sept médailles d'or en 1981.

Jeux méditerranéensModifier

  • Une médaille d'or (400 mètres nage libre) et une médaille de bronze (1 500 mètres nage libre) en 1975.

RéférencesModifier