Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grünfeld.
Alfred Grünfeld
Description de cette image, également commentée ci-après
Alfred Grünfeld, en 1906

Naissance
Prague, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès (à 71 ans)
Vienne, Drapeau de l'Autriche Autriche
Activité principale Pianiste, Compositeur
Style Classique
Maîtres Theodor Kullak
Famille Heinrich Grünfeld (frère)

Alfred Grünfeld (né à Prague le - décédé à Vienne le ) est un pianiste et un compositeur autrichien.

BiographieModifier

Il a étudié avec Höger, avec Josef Krejčí (de) au Conservatoire de Prague, et avec Theodor Kullak à la Neue Akademie der Tonkunst, Berlin. En 1873, il s'établit à Vienne, où il reçoit le titre de "Kammervirtuose". Il fait des tournées à travers l'Europe et les États-Unis.

Lors d'une visite en Allemagne, Grünfeld a été nommé pianiste de la cour par l'Empereur Guillaume Ier[1]. À partir de 1897, il est devenu professeur au Nouveau Conservatoire de Vienne (de).

Il a été le premier pianiste à faire un enregistrement, et un CD contenant plusieurs de ses enregistrements existe et peut être acheté.

Son domicile à Vienne était au 10 Getreidemarkt, et une plaque rappelle son séjour.

Son frère était le musicien Heinrich Grünfeld.

ŒuvresModifier

Musique pour pianoModifier

Parmi ses compositions, on peut mentionner les œuvres suivantes pour le piano:

  • Octave-study, op. 15;
  • Menuet, op. 31;
  • Spanish Serenade, op. 37.
  • Johann Strauss II: Transcriptions & Paraphrases pour Piano - Die Fledermaus, op. 56.

Opéras et OpérettesModifier

  • Der Lebemann. Opérette en 3 actes de Ludwig Fischl et Alexander Landesberg. Musique d'Alfred Grünfeld. 1903, Theater an der Wien.
  • Die Schönen von Fogaras. Opéra-comique en 3 actes. D'après Kalman Mikszáth de Victor Léon. Musique d'Alfred Grünfeld. Ca. 1908.

Notes et référencesModifier

  1. 88 notes pour piano solo, Jean-Pierre Thiollet, Neva Éditions, 2015, p. 172. (ISBN 978-2-3505-5192-0)


Liens externesModifier

EnregistrementsModifier