Alfred Duggan

écrivain britannique

Alfred Duggan ([1] - à Ross-on-Wye) est un archéologue, écrivain et un historien britannique. Fils d'Alfred Hubert Duggan (1875-1915) et de Grace Curzon, il naît, en 1903, à Buenos Aires. Auteur de plusieurs romans sur le Moyen Âge et la Rome antique, ses écrits sont le plus souvent le résultat de recherches historiques minutieuses. Ancien excavateur archéologique à Istanboul, il a visité presque tous les champs de bataille qu'il a décrits dans son œuvre.

Alfred Duggan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Formation
Activités
Père
Alfred Hubert Duggan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Fratrie
Hubert Duggan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

LivresModifier

RomansModifier

  • Knight with Armour (1946)
  • The Conscience of the King (1951)
  • The Little Emperors (1951)
  • Lady for Ransom (1953)
  • Leopards and lilies (1954)
  • God and My Right (1955)
  • Winter Quarters (1956)
  • Devil's Brood: The Angevin Family (1957)
  • Three's Company (1958)
  • Children of the Wolf (1959)
  • Founding Fathers (1959)
  • The Cunning of the Dove (1960)
  • The King of Athelney (1961)
  • The Right Line of Cerdic (1961)
  • Lord Geoffrey's Fancy (1962)
  • Besieger of Cities (1963)
  • Family Favourites (1963)
  • Count Bohemond (1964)
  • The Romans (1965)
  • Castles (1969)
  • Elephants and Castles (1973)
  • Alfred the Great (2005)
  • Sword of Pleasure (2006)

Récits historiquesModifier

  • Thomas Becket of Canterbury (1952)
  • Julius Caesar: A Great Life in Brief (1955)
  • My Life for My Sheep: Thomas a Becket (1955)
  • He Died Old: Mithradates Eupator, King of Pontus (1958)
  • Look At Castles (1960)
  • The Castle Book (1961)
  • Look At Churches (1961)
  • Growing Up in Thirteenth Century England (1962)
  • The Story of the Crusades 1097-1291 (1963)
  • Growing up with the Norman Conquest (1965)
  • The Falcon And the Dove: A Life of Thomas Becket of Canterbury (1971)

SourceModifier

Notes et référencesModifier

  1. Francis Cowley Burnand, The Catholic Who's who, vol. 35, Burns & Oates., (présentation en ligne)