Ouvrir le menu principal

Alfred Duault

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duault (homonymie).

Alfred Duault
Fonctions
Député 1936-1942
Gouvernement Troisième République
Groupe politique Démocrate populaire
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Quintin (Côtes-du-Nord)
Date de décès (à 66 ans)
Lieu de décès Quintin (Côtes-du-Nord)
Profession Brasseur
Résidence Côtes-du-Nord

Alfred Duault, né le à Quintin (Côtes-du-Nord) et mort le à Quintin (Côtes-du-Nord), est un industriel et homme politique français.

BiographieModifier

Appartenant à une famille de bourgeoisie aisée, Alfred Duault devint à la suite de son père, industriel-brasseur dans sa commune natale en 1919. Notabilité locale, il fut élu maire de Quintin le 19 mai 1929.

Il se présenta aux élections générales législatives des 26 avril et 3 mai 1936 contre André Cornu, député sortant issu de la mouvance radicale indépendante. Il l'emporta au deuxième tour de scrutin par 10.344 voix contre 9.879 sur 20.403 votants (au premier tour il avait obtenu 9.493 voix et Cornu 7.073).

A la Chambre des députés, Alfred Duault siégea au groupe du Parti démocrate populaire, comme démocrate-chrétien. Membre des Commissions de la marine marchande et des boissons, il déposa deux propositions de loi, l'une supprimant la taxe à l'importation sur les pulpes de fruits servant à fabriquer des confitures, l'autre abaissant le prix de rétrocession des alcools dénaturés pour le chauffage.

Il intervint, le 18 mars 1937, lors de la discussion de la proposition de loi tendant à interdire la création de magasins à commerces multiples en faveur des coopératives de consommation à succursales multiples. Élu secrétaire de la Chambre des députés le 9 janvier 1940, il vota le 10 juillet suivant en faveur de la remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.

Pendant la guerre il fut nommé membre du Conseil national de Vichy pour le département des Côtes-du-Nord (auquel néanmoins il s'abstient de siéger) et conseiller général du canton de Quintin de 1943 à 1945.

Par sa décision du 12 décembre 1945, le Jury d'honneur maintient l'inéligibilité qui le frappait en raison de son vote du 10 juillet 1940.

Il se retira après la guerre de la vie politique et mourut, le 16 octobre 1955, dans sa ville natale, âgé de 66 ans.

SourcesModifier

  • « Alfred Duault », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Distillerie, brasserie et usine de boissons non alcoolisées Duault, puis cidrerie Alfred Duault et Cie à Quintin (22), in patrimoine-de-france.org

Lien externeModifier