Ouvrir le menu principal

Alexander von Linsingen

général allemand

Alexander von Linsingen
Alexander von Linsingen
Alexander von Linsingen

Naissance
Hildesheim, Royaume de Hanovre
Décès (à 85 ans)
Hanovre, Allemagne
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Grade Generaloberst
Années de service 1868-1918
Commandement IVe régiment de grenadier « Roi Frédéric le Grand » (3e régiment de Prusse orientale)
81e brigade d'infanterie
27e division d'infanterie
IIe corps d'armée
Armée du Sud
Armée du Boug (de)
Groupe d'armées von Linsingen
Conflits Première Guerre mondiale
Faits d'armes 1914 - Bataille de l'Ourcq
1914 - Première bataille d'Ypres
1915 - bataille de Stryi
1916 - Offensive Broussilov
1916 - Bataille de Kovel
Distinctions pour le Mérite avec les feuilles de chênes

Alexander von Linsingen est un général allemand, né le et décédé le . Il participe à la Première Guerre mondiale, au début du conflit il est à la tête du IIe corps d'armée sur le front de l'Ouest et combat aux batailles de Mons et de la Marne. En janvier 1915, il est envoyé sur le front de l'Est où il passera le reste du conflit. Il combat les Russes pendant la bataille des Carpates et lors de l'offensive Broussilov. Il devient en 1918 gouverneur de Berlin.

Sommaire

BiographieModifier

Premières annéesModifier

Alexander von Linsingen est issu d'une vieille famille noble. Il fait partie du corps des Cadets et le 7 avril 1868, il intègre le 17e régiment d'infanterie « Graf Barefoot » (4e régiment de Westphalie). Il devient lieutenant en 1869. Linsingen combat lors de la guerre franco-allemande. En 1888, il est adjudant à la 31e division d'infanterie, en 1889 il est major au sein du 8e régiment de grenadier du roi Frédéric-Guillaume III (1er régiment de Brandebourg) puis capitaine-adjudant du 14e corps d'armée. En 1890, Linsingen commande le 3e bataillon du 76e régiment d'infanterie (2e régiment hanséatique).

Il est promu colonel en 1897 et nommé commandant du 4e régiment de grenadiers « Frédéric le Grand » (3e régiment de Prusse orientale). En 1901, il est promu major-général et reçoit le commandement de la 81e brigade d'infanterie cantonnée à Lübeck. En 1905, il est promu Generalleutnant et prend le commandement de la 27e division d'infanterie (2e division royale du Wurtemberg). Après deux ans, il devient général d'infanterie et commande le 2e corps d'armée localisé à Szczecin.

Première Guerre mondialeModifier

 
Alexander von Linsingen observant le front à la lunette binoculaire. Carte postale allemande, 1915.

Au déclenchement de la Première Guerre mondiale, le 2e corps d'armée fait partie de la 1re armée allemande. Linsingen avec son corps d'armée participe à la bataille de Mons, puis à la bataille de la Marne sur l'Ourcq. Il prend part à la course à la mer et combat les troupes alliées à Ypres[1].

En janvier 1915, Linsingen est transféré sur le front de l'Est où les troupes austro-allemandes sont en difficulté face aux Russes dans la bataille des Carpates (décembre 1914-mars 1915). Il prend le commandement de l'armée du Sud allemande, bat les Russes à la bataille de Stryi, en Galicie, à la fin de mai 1915 et capture 60 000 prisonniers russes[1]. Il obtient pour ses succès la décoration pour le mérite le 14 mai 1915 et les feuilles de chênes le 3 juillet 1915.

Le 8 juillet 1915, il laisse le commandement de l'armée du Sud à Felix von Bothmer et reçoit celui d'une nouvelle grande unité, l'armée du Boug (de), déployée plus au nord le long du Boug polonais. Du 19 septembre 1915 au 31 mars 1918, il cumule ce commandement avec celui du groupe d'armées von Linsingen, rassemblant l'armée du Boug et la 4e armée austro-hongroise. En juin 1916, son groupe d'armées est opposé aux forces russes de l'offensive Broussilov : la 4e armée austro-hongroise est écrasée et les Russes s'emparent de son quartier général à Loutsk ; Linsingen arrive à regrouper ses forces et à arrêter l'avance russe à Kovel. Il est promu au grade de colonel-général, le plus haut rang de général dans l'armée allemande. Après le Traité de Brest-Litovsk avec les Russes, les divisions du groupe d'armées von Linsingen occupent une grande partie de l'Ukraine et de la Crimée. Son groupe d'armée est ensuite dissous. Le 1er juin 1918, Linsingen devient gouverneur de Berlin mais il démissionne en novembre 1918[1].

 
Funérailles militaires, 8 juin 1935.

Linsingen n'a jamais été affecté au Grand État-Major général et il est un des rares commandants d'armée allemands à avoir exercé uniquement des commandements de troupes[1]. Il était de caractère difficile : pendant l'offensive Broussilov, en juin 1916, il obtient le retrait de l'archiduc Joseph-Ferdinand de Habsbourg-Toscane, chef de la 4e armée austro-hongroise, et plus tard, en mars 1917, de son successeur Karl Tersztyánszky von Nádas. Du fait de son caractère, le général Wilhelm Grœner, chef d'état-major général en octobre-novembre 1918, juge impossible de travailler avec lui[1].

Après-GuerreModifier

Après le déclenchement de la Révolution de novembre, Linsingen interdit aux troupes sous ses ordres d'utiliser les armes même pour la défense du bâtiment. Il démissionne le 17 novembre 1918. Alexander von Linsingen décède le 5 juin 1935, il est enterré au nouveau cimetière Saint-Nicolas à Hanovre.

Distinctions et honneursModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Spencer Tucker, World War I: Encyclopedia, Volume 1, p. 697.

BibliographieModifier