Aleochara bilineata

espèce de coléoptères

Aleochara bilineata[2] est une espèce de petits insectes coléoptères staphylinidés, décrite par Gyllenhaal en 1810, appartenant au genre Aleochara.

C'est un prédateur de la famille des staphylinidés considéré comme un très important auxiliaire de l'agriculture, de la culture fruitière et légumière car il attaque essentiellement des diptères parasitant les arbres fruitiers, la vigne, les grandes cultures, les cultures légumières et diverses cultures ornementales.

Il est donc utilisé en lutte biologique, mais il est aussi très sensible à certains pesticides (pyréthrinoïdes) en particulier[3] et certains fongicides[4].

HabitatModifier

On le trouve dans les substrats constitués de débris organiques, plutôt humides ou près de l'eau, dans les tas de compost et végétaux en décomposition ou encore dans le couvert végétal. Les haies brise-vent offrent une protection à des populations d'adultes utiles à l'agriculture.

Efficacité dans la lutte biologiqueModifier

Un adulte d'A. bilineata consomme jusqu'à cinq larves de la mouche du chou (Delia radicum) par jour, un couple peut détruire 1200 œufs et larves et au cours de sa vie, leur progéniture pouvant parasiter des centaines de pupes.

En cas de surpopulation (ou manque de proies), les adultes sont cannibales, mangent leurs œufs et peuvent attaquer d'autres adultes de la même espèce, ce qui contribue à une autorégulation très rapide des populations.

L'adulte émerge au printemps après l'apparition des vers des racines, trop tard pour supprimer tout dégât aux cultures en début de saison, même si en fin de saison on constate que jusqu'à 90 % à 95 % des pupes de la mouche du chou sont parasités par des larves d'A. bilineata.

Des élevages en masses ont permis des lâcher massifs d'A. bilineata dans l'ancienne Union soviétique, en Europe et au Canada pour le contrôle des asticots qui attaquent les racines, en début de saison, au moment de l'explosion de la prédation et du parasitisme de la première génération de vers des racines.

BibliographieModifier

  • Colhoun, E.H. (1953) Notes on the stages and the biology of Baryodma ontarionis Casey (Coleoptera: Staphylinidae), a parasite of the cabbage maggot, Hylemya brassicae Bouché (Diptera: Anthomyiidae). Can. Entomol., 85: 1-8.
  • Finlayson, D.G., Mackenzie, J.R., and Campbell, C.J. (1980) Interactions of insecticides, a Carabid predator, a Staphylinid parasite, and cabbage maggots in cauliflower. Environ. Entomol., 9: 789-794.
  • Hoffmann, M.P. and Frodsham, A.C. (1993) Natural Enemies of Vegetable Insect Pests. Cooperative Extension, Cornell University, Ithaca, NY. 63 pp.
  • Read, D.C. (1962) Notes on the life history of Aleochara bilineata (Gyll.) (Coleoptera: Staphylinidae), and on its potential value as a control agent for the cabbage maggot, Hylemya brassicae (Bouché) (Diptera: Anthomyiidae). Can. Entomol., 94: 417-424.
  • Samsoe-Peterson, L. (1985) Laboratory tests to investigate the effects of pesticides on two beneficial arthropods: a predatory mite (Phytoseiulus persimilis) and a rove beetle (Aleochara bilineata). Pest. Sci., 16:321-331.* Whistlecraft, J.W., Harris, C.R., Tolman, J.H., and Tomlin, A.D. (1985) Mass-rearing techniques for Aleochara bilineata (Coleoptera: Staphylinidae). J. Econ. Entomol., 78: 995-997.
  • Wishart, G. (1957) Surveys of parasites of Hylemya spp. (Diptera: Anthomyiidae) that attack cruciferous crops in Canada. Can. Entomol., 89: 450-454.
  • Anne Lizé, Anne-Marie Cortesero, Sylvain Fournet et Denis Poinsot : Prise de décision chez les larves du staphylin Aleochara bilineata : influence de la compétition, et du temps qu'il reste à vivre ( 32èmes journées des Entomophagistes Sophia – Antipolis 10, 11 et ), INRA

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :