Ouvrir le menu principal

L'alcool vipérine ou (alcool de vipère) est une liqueur des montagnes. [1]

Sommaire

HistoireModifier

Cet alcool, créé dans les montagnes savoyardes, est, depuis 1979, interdit en France en raison de la création de la loi de protection des reptiles[2], qui interdit la capture et l’exploitation commerciale des espèces de vipères présentes sur le territoire.

Principe de la préparationModifier

L'alcool de vipérine est obtenu après la mise en bouteille d'un serpent vivant (généralement une vipère) dans un flacon d'eau-de-vie. L'animal ainsi noyé et victime de convulsions libère son venin qui se répand dans le liquide.

On introduit du lait dans une bouteille et on la laisse dans un lieu fréquenté par les vipères. La vipère entre dans la bouteille, boit le lait, gonfle et ne peut plus en sortir. On la noie ensuite avec du marc.

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Patricia Fourcade, « Thériaques et alcools de vipères en France: survivances de remèdes antiques », Journal d'agriculture traditionnelle et de botanique appliquée, vol. 38, no 2,‎ , p. 43–57 (DOI 10.3406/jatba.1996.3740, lire en ligne, consulté le 9 décembre 2018)
  2. Arrêté du 19 novembre 2007