Alcácer do Sal

municipalité et ville du Portugal

Alcácer do Sal
Blason de Alcácer do Sal
Héraldique
Drapeau de Alcácer do Sal
Drapeau
Alcácer do Sal
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Alentejo
Sous-région Alentejo littoral
Ancienne province Bas Alentejo
District Setúbal
Maire Vítor Proença (CDU)
Démographie
Population 13 046 hab. (2011[1])
Densité 8,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 21′ 00″ nord, 8° 29′ 00″ ouest
Superficie 147 994 ha = 1 479,94 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Portugal
Voir sur la carte topographique du Portugal
Alcácer do Sal
Géolocalisation sur la carte : Portugal
Voir sur la carte administrative du Portugal
Alcácer do Sal
Liens
Site web http://www.m-alcacerdosal.pt

Alcácer do Sal (en arabe : القصر أبي دانس Al-Qaser Abu Danis ; en latin:  Salacia urbs Imperatoria[2]) est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Setúbal et la région de l'Alentejo.

Histoire modifier

Des navires sous le commandement de Guillaume Ier de Hollande et du comte Georges de Wied arrivèrent à Alcácer do Sal le 2 août 1217. Ils furent rejoints par les Portugais envoyés pour assiéger le château au mains des Maures [3]. Les gouverneurs musulmans de Séville, Cordoue, Jaén et Badajoz ont tenté de lever le siège mais leurs renforts ont été vaincus le 11 septembre. Le château se rendit le 18 octobre 1217, avec des troupes chrétiennes supplémentaires fournies par Pedro Alvítiz de Castille [4],[5].

Géographie modifier

Alcácer do Sal est limitrophe :

Démographie modifier

Évolution démographique
1801 1849 1900 1930 1960
8 2537 9139 60617 59622 167
1981 1991 2001 2004 2011
16 37014 51214 28713 62413 046

Jumelages modifier

Subdivisions modifier

La municipalité d'Alcácer do Sal groupe 6 paroisses (en portugais : freguesias) :

Personnalités en lien avec la commune modifier

Notes et références modifier

  1. (pt)INE, « Résultats définitifs du recensement 2011 », (consulté le )
  2. Site de tourisme officiel du Portugal
  3. Joseph F. O'Callaghan (2003), p.79
  4. Joseph F. O'Callaghan (2003), p.80
  5. Joseph F. O'Callaghan (2003) fait référence à l'intervention d'une "armée céleste de chevaliers tous vêtus de blanc" et à des visions du "signe de la sainte croix dans le ciel en signe de [leur] victoire"