Ouvrir le menu principal
Albizia
Description de cette image, également commentée ci-après
Albizia lebbeck (feuilles et fruit)
Classification selon Tropicos
Règne Plantae
Classe Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae
Super-ordre Rosanae
Ordre Fabales
Famille Fabaceae

Genre

Synonymes

  • Albizzia (misspelling)[2]
  • Arthrosprion Hassk.[2]
  • Parasamanea Kosterm.[2]
  • Parenterolobium Kosterm.[2]
  • Serialbizzia Kosterm.[2]

Albizia est un genre botanique d'environ 150 espèces de petits arbres et arbustes tropicaux ou sub-tropicaux à croissance rapide.

Il appartient à la famille des Mimosaceae selon classification classique, ou à celle des Fabaceae, sous-famille des Mimosoideae selon la classification phylogénétique. Le genre, souvent orthographié à tort « Albizzia », doit pourtant son nom à Filippo del Albizzi, un italien qui l'introduisit en Europe au milieu du XVIIIe siècle.

Les espèces de ce genre sont courantes dans les régions tropicales d'Asie, d'Afrique, de Madagascar, d'Amérique centrale et du sud et en Australie. Ces arbres, de 6 à 12 m de haut et de 5 à 8 m de large, meurent en général assez jeunes. Avec leur port ample à la ramure bien étalée, ils ressemblent aux flamboyants, autres espèces des pays tropicaux.

DescriptionModifier

Les feuilles, finement découpées, sont composés de petites folioles qui se replient sur elles-mêmes lorsque la plante manque de lumière.

Les fleurs, petites et en pompon, exhibent des étamines souvent spectaculaires et plus long que les pétales. Certaines espèces sont considérées comme envahissantes.

CultureModifier

En zone tempérée, les variétés « Cyrano » et « Roxane » sont les plus résistantes au gel, jusqu'à −10 °C, à condition de leur offrir un endroit bien ensoleillé et abrité des vents froids.

L'albizia apprécie les terres plutôt pauvres et sableuses, et accepte le calcaire et la présence de sel dans les sols, ce qui est intéressant en bord de mer.

Durant les premières années, il est conseillé de rabattre les tiges de l'année à 5 ou 6 yeux afin de favoriser le développement d'une belle ramure et de stimuler la floraison.

UtilisationModifier

Les Albizia servent de nourriture aux larves de certains papillons du genre Endoclita incluant Endoclita damor, Endoclita malabaricus et Endoclita sericeus.

Une espèce, l'arbre de soie, Albizia julibrissin, s'étend assez largement au nord dans les régions tempérées. C'est de loin l'espèce la plus rustique du genre (jusqu'à −30 °C si l'été est assez chaud pour faire pousser l'arbre). En Amérique du Nord, où on le cultive beaucoup comme arbre d'ornement, on le confond souvent avec les espèces de Mimosa. Dans de nombreux états américains, Albizia julibrissin s'est très bien acclimaté et est désormais considéré comme une espèce invasive.

Espèces déplacées vers d'autres genresModifier

EnnemisModifier

Un psylle (le Psylle de l'Albizia : Acizzia jamatonica), insecte ravageur originaire d'Asie, mesurant 2 mm de long, envahit les feuilles, les fleurs et les gousses, se nourrissant de la sève. Il excrète un liquide qui goutte, rendant collants les fleurs et le sol sous l'arbre et favorisant un champignon noir, le fumagine, à l'aspect de suie.

SynonymeModifier

Liste d'espècesModifier

 
Albizia lophanta

 
Albizia lebbeck, répartition géographique

Selon The Plant List (22 avril 2019)[3] :

Selon Tropicos (22 avril 2019)[1] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

Notes et référencesModifier

Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Bowen, M.R. and Eusebio T.V. (1981), Albizia falcataria. Information on seed collection, handling and germination testing ; Occasional Tech. and Scientific Notes, Seed Series No 4, Forest Research Centre, Sepilok, Sabah.