Albert Sanschagrin

Albert Sanschagrin (Saint-Tite, - Saint-Hyacinthe, ) est un prélat canadien qui fut notamment évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe. À sa mort, à plus de 97 ans, il était le plus vieil évêque canadien de l'Église catholique romaine.

Albert Sanschagrin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Évêque diocésain
Diocèse de Saint-Hyacinthe
-
Administrateur apostolique
Diocèse d'Amos
depuis le
Évêque catholique
depuis le
Évêque titulaire (en)
Q799926
depuis le
Évêque auxiliaire (en)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion
Consécrateurs
Giovanni Panico, Joseph Louis Aldée Desmarais (d), Martin Joseph-Honoré LaJeunesse (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Né dans une famille de dix enfants, il fit ses études à l'école des frères de Saint-Gabriel de Saint-Tite, au juniorat des oblats de Marie-Immaculée à Ottawa, au noviciat des oblats de Ville-Lasalle et au scolasticat des oblats de Saint-Jean-sur-Richelieu. Il a été ordonné le à Sainte-Agathe-des-Monts par Mgr Eugène Limoges.

En 1939, il a travaillé pour les jeunesses ouvrières catholiques dans la préparation au mariage. Dans les années 1940 et 1950, il voyagea au Chili, en Bolivie et au Suriname. Il accéda à la tête de la province des oblats de l'est canadien en 1953. En 1957, il devient le coadjuteur du diocèse d'Amos.

En 1967, il fut nommé à la tête du diocèse de Saint-Hyacinthe pour succéder à Mgr Arthur Douville. Il œuvra à l'application du concile Vatican II dans son diocèse, auquel il avait participé de 1962 à 1965. Au sein de la conférence des évêques catholiques du Canada, il fut à la tête de la commission chargée de l'aide à l'Amérique latine. Il a contribué à rétablir le diaconat permanent et s'est occupé des liens entre évêques et religieux.

Il passa ses dernières années à la résidence des Missionnaires Oblats de Richelieu.

Lien externeModifier