Albert Falette

joueur de football français

Albert Falette
Image illustrative de l’article Albert Falette
Albert Falette en mars 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France US Le Pontet (entraîneur)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (59 ans)
Lieu Kourou (Guyane)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 19831995
Poste Arrière droit
Parcours junior
Années Club
1978-1982 Drapeau : France Le Geldar Kourou
1982-1983 Drapeau : France Angers SCO
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1983-1988 Drapeau : France Angers SCO 147 0(8)
1988-1990 Drapeau : France Stade rennais 042 0(0)[1]
1990-1994 Drapeau : France Le Mans UC 72 119 0(2)
1994-1995 Drapeau : France CS Sedan Ardennes 024 0(0)
1995-1999 Drapeau : France Tours FC 103 0(0)
1983-1999 Total 435 (10)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1999-2007 Drapeau : France Tours FC 127v 93n 104d
2008-2010 Drapeau : France FC Mulhouse 36v 18n 25d
2010-2012 Drapeau : France FC Villefranche Beaujolais 29v 17n 25d
2013-2015 Drapeau : France AS Beauvais Oise 37v 30n 24d
2016-Drapeau : France US Le Pontet21v 20n 43d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 16 octobre 2019

Albert Falette est un footballeur puis entraîneur français né le à Kourou en Guyane. Il évolue au poste de défenseur latéral du début des années 1980 au milieu des années 1990.

Après des débuts au Geldar Kourou, il entame une carrière professionnelle au Angers SCO puis joue au Stade rennais, au Mans UC 72, au CS Sedan-Ardennes avant de la terminer au Tours FC.

Il devient ensuite entraîneur et dirige le Tours FC pendant huit ans puis s'occupe du FC Mulhouse, du FC Villefranche et de l'AS Beauvais. Il dirige, depuis , l'US Le Pontet. Son fils, Simon, est également footballeur professionnel.

BiographieModifier

JoueurModifier

Albert Falette commence le sport par le handball à l'âge de huit ans. Après neuf ans dans ce sport, il rejoint en 1978 les rangs du club de football du Geldar Kourou[2]. Il joue alors au poste d'attaquant et en 1982, il est recruté par le SCO Angers. Il fait ses débuts en équipe première lors de la saison 1983-1984. Surnommé « Bebert » par ses coéquipiers[3], il est replacé défenseur droit lors de la saison suivante et s'impose comme titulaire. Devenu un des joueurs favoris des supporters, il quitte cependant le club en 1988 à la suite du départ du président et de l’entraîneur, Pierre Garcia[4].

Albert Falette s'engage alors avec le Stade rennais mais il joue peu, étant en concurrence avec Jean-Christophe Cano et Serge Le Dizet[5]. Après avoir atteint les barrages d'accession en 1989, le club rennais monte la saison suivante en division 1 en terminant premier du groupe B. Dans le match des champions, le Stade rennais s'incline cependant deux à zéro sur les deux matchs face à l'AS Nancy-Lorraine[6]. Non conservé dans l'effectif rennais, Albert Falette signe alors au Mans UC 72.

Titulaire dans le club manceau pendant quatre ans, Albert Falette s'engage ensuite au CS Sedan-Ardennes où il dispute une dernière saison en tant que professionnel. Il rejoint alors le Tours FC en National 2 car « le projet sportif proposé [lui plaît] beaucoup[7] ». Troisième du groupe C en 1997, derrière les réserves de l'Olympique lyonnais et du FC Nantes[8], le club est promu en National mais, malgré une dixième place en championnat, le club est relégué administrativement à la suite de problèmes financiers entraînant un dépôt de bilan. Parallèlement à son parcours de joueur, il passe ses diplômes d'entraîneur et en , à la suite du départ de l'entraîneur Christian Letard, les dirigeants le nomme à la tête de l'équipe première[7],[9].

EntraîneurModifier

Sous les ordres d'Albert Falette, le Tours FC, alors dernier, termine à la dixième place du championnat CFA[7],[10]. Après quatre ans à ce niveau, le Tours FC retrouve le National grâce à sa deuxième place du groupe D à égalité avec le vainqueur le FC Libourne-Saint-Seurin et à un repêchage administratif[7]. Après une saison de National terminée à la seizième place avec un point d'avance sur le premier relégable. La saison suivante, le club dirigé par Albert Falette se donne pour objectif d’accéder à la Ligue 2 dans les deux ans[11]. Huitième en 2005, le club parvient à monter en Ligue 2 la saison suivante en terminant vice-champion derrière le Vannes OC. Le club étant dernier du championnat en , il quitte ses fonctions d'entraîneur à la suite d'une défaite face au FC Metz[12].

Après une saison sabbatique, Albert Falette s'engage en 2008 avec le FC Mulhouse qui évolue en CFA et déclare « On s'est donné deux ans pour monter en National, si on peut le faire plus tôt, on ne va pas se gêner[13] ». Troisième du groupe A en fin de championnat, ses rapports avec le président du club mulhousien deviennent plus difficiles la saison suivant[14] et, après une douzième place, il quitte alors le club.

En contact avec le RC Strasbourg[15], Albert Falette s'engage finalement avec le FC Villefranche[16]. Cinquième du groupe B en 2011, le club termine la saison suivante à la douzième place. Son contrat de deux ans n'est alors pas renouvelé par le président du club[17].

Le , il est annoncé comme nouvel entraineur de l'AS Beauvais en remplacement d'Alexandre Clément, il prend officiellement ses fonctions le avec pour objectif la montée en National en fin de saison[18]. Même s'il parvient à faire remonter le club au classement, l'ASBO ne monte pas en National terminant à la troisième place. Il signe un nouveau contrat au terme de la saison malgré des contacts avec AS Lyon-Duchère[19]. Cette troisième saison dans l'Oise est difficile, le club ne peut jamais prétendre à jouer la montée et la saison 2014-2015 se termine par une relégation en CFA 2. Albert Falette quitte alors le club[20].

Il rejoint, le 5 octobre 2016, l'US Le Pontet, alors dernier du groupe D de CFA, à l'initiative du nouveau président du club Rachid Bekti[21].

PalmarèsModifier

Albert Falette dispute 308 matchs de Division 2 pour dix buts marqués. Il est vice-champion de division 2 en 1990 avec le Stade rennais.

Comme entraîneur, il est vice-champion de National en 2006 avec le Tours FC.

StatistiquesModifier

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel d'Albert Falette durant sa carrière de joueur professionnel[22],[23],[24].

Statistiques d'Albert Falette
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Total
Division M B M B M B M B
1983-1984   Angers SCO Division 2 11 1 - - - - 11 1
1984-1985   Angers SCO Division 2 32 6 - - - - 32 6
1985-1986   Angers SCO Division 2 32 0 3 0 - - 35 0
1986-1987   Angers SCO Division 2 34 0 3 0 - - 37 0
1987-1988   Angers SCO Division 2 32 1 - - - - 32 1
1988-1989   Stade rennais Division 2 19 0 5 0 - - 24 0
1989-1990   Stade rennais Division 2 14 0 4 0 - - 18 0
1990-1991   Le Mans UC 72 Division 2 32 0 2 0 - - 34 0
1991-1992   Le Mans UC 72 Division 2 27 1 1 0 - - 28 1
1992-1993   Le Mans UC 72 Division 2 31 1 2 0 - - 33 1
1993-1994   Le Mans UC 72 Division 2 24 0 - - - - 24 0
1994-1995   CS Sedan Ardennes Division 2 23 0 - - 1 0 24 0
1995-1996   Tours FC National 2 23 0 - - - - 23 0
1996-1997   Tours FC National 2 33 0 - - - - 33 0
1997-1998   Tours FC National 31 0 2 0 - - 33 0
1998-1999   Tours FC CFA 14 0 - - - - 14 0
Total sur la carrière 412 10 22 0 1 0 435 10

Notes et référencesModifier

  1. Fiche du joueur sur stade-rennais-online.com
  2. « Albert Falette, un parcours atypique », sur leparisien.fr, (consulté le 18 février 2018)
  3. « 1987-88, Albert Falette », sur scoangers.ugocapeto.com (consulté le 24 août 2012)
  4. « biographie commentée de Tony Giannetta (de Reims à Abbeville) », sur anciensdusdr.free.fr (consulté le 24 août 2012)
  5. « Albert Falette - Fiche et statistiques », sur stade-rennais-online.com (consulté le 24 août 2012)
  6. « Football - Match Finale de la Division 2 : Nancy vs. Rennes », sur footballdatabase.eu (consulté le 24 août 2012)
  7. a b c et d « Albert Falette : "Notre objectif est le maintien en National" », sur fff.fr, FFF, (consulté le 25 août 2012)
  8. « Football - Résultats de National 2 C Saison 1997 », sur footballenfrance.fr (consulté le 25 août 2012)
  9. (en) Erik Garin, « France - Trainers of First and Second Division Clubs », sur rsssf.com, RSSSF, (consulté le 25 août 2012)
  10. « Football - Résultats de CFA D Saison 1999 », sur footballenfrance.fr (consulté le 25 août 2012)
  11. « Interview A. Falette », sur toursfc.over-blog.com, (consulté le 25 août 2012)
  12. « L'entraîneur se retire », sur www2.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 25 août 2012)
  13. « Falette, le Tourangeau », sur fff.fr, FFF, (consulté le 25 août 2012)
  14. Farid Ahnache, « Mulhouse : Falette sur la corde raide », sur foot-national.com, (consulté le 25 août 2012)
  15. « Albert Falette vers Strasbourg ? », sur footransferts.com, (consulté le 25 août 2012)
  16. « Falette à Villefranche », sur lalsace.fr, L'Alsace-Le Pays, (consulté le 25 août 2012)
  17. Thierry Honthaas, « Football/CFA – Les vérités du président Terrier », sur lepatriote.fr, (consulté le 25 août 2012)
  18. Erwann Penland, « Beauvais : Albert Falette nouveau coach », sur foot-national.com, (consulté le 30 décembre 2012)
  19. « Questions sur une nouvelle saison », sur leparisien.fr, (consulté le 20 octobre 2013)
  20. Erwann Penland, « Beauvais : Quatre pistes pour le futur entraîneur », sur foot-national.com, (consulté le 18 juillet 2015)
  21. Alexandre Chochois, « Le Pontet : Un nouveau président... et un nouveau coach débarquent », sur foot-national.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  22. « Fiche d’Albert Falette », sur footballdatabase.eu
  23. « Fiche d’Albert Falette », sur LFP.fr
  24. (en) « Albert Falette complete profile on Playerhistory », sur soccerdatabase.eu (consulté le 23 août 2012)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :