Ouvrir le menu principal

Albert Carnoy
Illustration.
Albert Carnoy
Fonctions
Ministre de l'intérieur 1927-1929
Gouvernement Jaspar II
Prédécesseur Maurice Vauthier
Biographie
Nom de naissance Albert Joseph Carnoy
Date de naissance
Lieu de naissance Louvain
Date de décès
Lieu de décès Louvain
Nationalité belge
Parti politique parti catholique
Diplômé de Université catholique de Louvain
Profession Philologue classique
Religion Catholique

Albert Joseph Carnoy, né à Louvain, le et y décédé le est un philologue et homme politique belge du parti catholique.

Sommaire

BiographieModifier

Albert Carnoy était professeur de philologie à l'Université catholique de Louvain. Il était membre de la Cartellverband der katholischen deutschen Studentenverbindungen. Albert Carnoy fut élu sénateur pour l'arrondissement de Bruxelles-Halle-Vilvorde et fut ministre de l'intérieur et de la santé de 1927 à 1929 (Gouvernement Jaspar II). En 1935, victime d'accusations de collusion politico-financière[1] lors d'une campagne plus générale[2] de dénonciation du cumul des mandats orchestrée par le mouvement Rex, il décide de se retirer de la vie politique.

Albert Carnoy était également un étymologiste, toponymiste et anthroponymiste de renom qui publia de nombreux ouvrages.

OuvragesModifier

  • Le latin d'Espagne d'après les inscriptions. Étude linguistique, 2e édition, Misch et Thron, Bruxelles, 1906.
  • Origine des noms de lieux des environs de Bruxelles, Bieleveld, Brussel, 1926.
  • Dictionnaire étymologique du nom des communes de Belgique y compris l'étymologie des principaux noms de hameaux et de rivières, Éditions Universitaires, Leuven, 1939-1940.
  • Origines des noms des communes de Belgique, y compris les noms des rivières et principaux hameaux, Universitas, Leuven, 1948-1949.
  • Origines des noms de famille en Belgique, Universitas, Leuven, 1953.

Notes et référencesModifier

  1. Suivant la définition de l'Union catholique en mai 1935, il y a acte de collusion "lorsqu'un mandataire public abuse de son mandat dans le but de faire attribuer un avantage illicite à une entreprise dans laquelle il a un intérêt personnel ou dont il est administrateur" (Libre Belgique, 9 mai 1935, p. 1 et 2).
  2. Daniel Wallef, Les collusions devant l'opinion, ULB, p. 445 et sq.

Lien externeModifier