Alanine aminotransférase

enzyme

L'alanine aminotransférase (ALAT ou ALT) est une enzyme (EC 2.6.1.2) faisant partie des transaminases dont l'activité est mesurée en biologie clinique lors du bilan hépatique. Elle se trouve en quantité importante surtout dans le foie. Elle est impliquée dans le cycle de Felig. Son augmentation dans le plasma sanguin signe une cytolyse hépatique[1].

L'alanine aminotransférase est capable de transférer le groupement amine de l'acide glutamique sur l'acide pyruvique avec formation d'une molécule d'acide α-cétoglutarique (un acide α-cétonique) et d'alanine (un autre acide α-aminé) selon :

Alanine amino transférase

Autre nomModifier

Elle est également appelée glutamate pyruvate transaminase (TGP ou GPT ou SGPT (Serum Glutamate Pyruvate Transaminase)).

Utilisation en médecineModifier

La valeur normale de la concentration en ALAT plasmatique est de 29 à 33 UI/L chez l'homme, 19 à 25 UI/L[2].

Son taux est augmenté à des degrés divers en cas de maladies hépatiques. Une élévation franche des ALAT avec un taux de phosphatases alcalines peu augmenté est un tableau en faveur d'une cytolyse hépatique[2].

Notes et référencesModifier

  1. Elévation du taux d'alanine aminotransférase, sur doctissimo.fr, consulté le 6 janvier 2018
  2. a et b Kwo PY, Cohen SM, Lim JK, ACG Clinical Guideline: evaluation of abnormal liver chemistries, Am J Gastroenterol, 2017;112:18-35

Voir aussiModifier