Alain Macle

sauteur à ski français

Alain Macle
Image illustrative de l’article Alain Macle
Contexte général
Sport saut à ski
Biographie
Nom de naissance Alain Lucien Macle
Nationalité sportive Drapeau : France française
Nationalité France
Naissance
Lieu de naissance Les Rousses (Drapeau de la France France)
Décès (à 75 ans)
Lieu de décès Pontarlier
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnat de France de saut à ski 3 ? ?

Alain Macle, né le aux Rousses et mort le à Pontarlier[1], est un sauteur à ski français.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Alain Macle est le cadet d’une famille de 5 enfants[2]. La famille habite aux Rousses et un de ses frères est moniteur de ski[3]. Alain Macle pratique le ski alpin dès son plus jeune âge et il pratique la descente en compétition chez les minimes et cadets avant de s’orienter vers le saut[2].

Alain Macle effectue son service militaire au bataillon de Joinville puis à l'école militaire de haute montagne[3].

Carrière sportiveModifier

En 1962, il intègre l’équipe de France de saut à ski et il devient cette année-là champion de France à La Bresse[4]. Il se classe deuxième des championnats de France en 1963, 1964 et 1965[3].

En janvier 1966, il participe aux championnats d'Europe de saut à ski en Italie où il réalise 93 m et 97 m[3].

Il participe à ses premiers championnats du monde en 1966 à Holmenkollen en Norvège[4]. Il se classe 47e et 57e.

Il participe aux Jeux olympiques d'hiver de 1968 de Grenoble où il se classe 17e sur le tremplin de 70 m et 18e sur le tremplin de 90 m[4]. L'hiver suivant, il établit un nouveau record de France avec un saut de 136 m lors d'une compétition en Norvège[4]. En 1972, il participe à nouveau aux Jeux olympiques[4]. Il s'agit de sa dernière compétition internationale[4].

Vie professionnelleModifier

En 1972, Alain Macle épouse Dominique Schiavon[4]. Leur fille unique, Sophie est également née en 1972[4].

Dans le milieu des années 70, Alain Macle participe à l'élaboration des tremplins des Tuffes[4].

Ensuite, lui et sa femme s'installent à Métabief et le couple gère un restaurant pendant une vingtaine d'années[4]. Il meurt en 2020 d'une maladie pulmonaire[4].

RésultatsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition   Grenoble 1968   Sapporo 1972
Saut à ski
(tremplin normal)
18e 53e
Saut à ski
(grand tremplin)
17e 50e

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition   Oslo 1966   Wysokie Tatry 1970
Saut à ski
(tremplin normal)
47e Non partant
Saut à ski
(grand tremplin)
57e -

Tournée des quatre tremplinsModifier

Entre 1963 et 1972, il participe à la Tournée des quatre tremplins. Son meilleur résultat dans un concours est une 15e place à Bischofshofen.

Saison Platz Punkte
1963/64 (de) 42e 703,7
1964/65 (de) 75e 159,5
1965/66 (de) 23e 725,4
1966/67 (de) 40e 692,6
1967/68 (de) 29e 729,5
1968/69 (de) 26e 728,1
1969/70 (de) 18e 832,6
1970/71 (de) 38e 770,7
1971/72 (de) 45e 791,1

AutresModifier

En 1972, il remporte le Tournoi de saut à ski de la Forêt-Noire (pl). Il devance le suisse Heinrich Müller et le français Gilbert Poirot.

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Egon Theiner, Jens Jahn, Enzyklopädie des Skispringens, (œuvre littéraire),  
  • « Alain Macle, deux sélections aux JO... », L'Écho des michottes,‎ , p. 30

Notes et référencesModifier

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. a et b « Alain Macle, ancien sauteur de l’équipe de France, est décédé », .
  3. a b c et d M. Georges, « Alain Macle, un vrai Rousseland », Le Progrès,‎ .
  4. a b c d e f g h i j et k L'écho des Michottes 2020, p. 30.

Liens externesModifier