Alain Joseph Dordelin

aristocrate français

Alain Joseph Dordelin
Naissance
à Lorient
Décès (à 62 ans)
à Lorient
Origine Drapeau du royaume de France Royaume de France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Drapeau de la France République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Arme Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Pavillon de la Marine de la République française Marine de la République
Pavillon de la Marine du Premier Empire Marine impériale française
Grade Contre-amiral
Années de service – 1812
Conflits Guerres de la Révolution et de l'Empire
Faits d'armes Bataille du 13 prairial an II
Distinctions Comte de l'Empire
Autres fonctions Préfet maritime à Brest

Alain Joseph Dordelin, ( à Lorient - à Lorient), est un officier de marine. Il sert dans la marine française pendant les guerres de la Révolution et de l'Empire et termine sa carrière avec le grade de contre-amiral et comte de l'Empire.

BiographieModifier

Né à Lorient, fils d'un officier de la compagnie des Indes, il fit un voyage en Chine sur le Duras et servit comme volontaire sur le Sévère de l'escadre de Suffren. Lieutenant de vaisseau en 1786, il embarque sur la Dryade. Capitaine de vaisseau en 1793, il commande le Tyrannicide et participe aux combats de prairial (1794). Il participe à l'expédition d'Irlande en 1796. Promu contre-amiral en 1799 et commandeur de la Légion d'honneur le , Dordelin est nommé préfet maritime à Brest en 1810, il est anobli et fait comte de l'Empire par lettres patentes du . Commandant la flottille de l’Escaut, il prend sa retraite en 1812.

ArmoiriesModifier

Ses armoiries sont[1] :

Coupé de sable et de gueules ; le premier chargé d'une ancre d'argent accompagnée de deux étoiles du même, une à dextre, une à sénestre ; le deuxième chargé d'une épée haute en pal, accompagné de deux mouchetures d'hermines, une à dextre une à sénestre, le tout aussi d'argent, franc-quartier des comtes tirés de l'armée, brochant sur le tout. Pour livrées : les couleurs de l'écu.

Notes et référencesModifier

  1. Site des Archives nationales

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier