Alain Dinin

PDG de Nexity

Alain Dinin, né le à Boulogne-Billancourt[1], est le président de Nexity depuis le .

Alain Dinin
AD 2020.jpg
Fonction
Président-directeur général (en)
Nexity
depuis le
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

BiographieModifier

FormationModifier

En 1974, Alain Dinin est diplômé de SKEMA Business School.

CarrièreModifier

Alain Dinin intègre en tant que responsable administratif puis contrôleur de gestion L'Union Foncière et Financière (filiale du Crédit lyonnais)[2]. En 1978, il rejoint le groupe Arnault et devient Directeur général de Férinel puis de George V. Entre 1996 et 2000, il est Administrateur-Directeur de la CGIS (Compagnie générale d'immobilier et de services)[2], devient vice-président et directeur général de Nexity de 2000 à 2002 puis président du directoire de Nexity de à , pour finir PDG en 2004[3].

Depuis 2008, Alain Dinin est membre de la Royal Institution of Chartered Surveyors (Frics). Il est également Membre du Siècle et de l'AFEP.

Le , Nexity informe qu'Alain Dinin proposera sa démission du poste de PDG lors de la prochaine assemblée générale[4].

Le , à la suite de la décision prise en Assemblée Générale, Alain Dinin, Président-Directeur Général de Nexity a proposé une dissociation des fonctions de Président et de Directeur Général. Il n'en reste pas moins Président du Conseil d’Administration. Il définira avec ce dernier, la stratégie du Groupe. Accompagnant Alain Dinin depuis 15 ans, Jean-Philippe Ruggieri sera nommé Directeur général de Nexity et mandataire social.

Le , pour faire face à la disparition soudaine de Jean-Philippe Ruggieri, Directeur général de Nexity, le Conseil d'administration a décidé de réunir les fonctions de Président et de Directeur général et de nommer Alain Dinin en qualité de Président-Directeur général de la société avec effet immédiat[5].

RémunérationModifier

En 2013, Alain Dinin a perçu 1 886 500  pour ses responsabilités au sein de Nexity

Positions politiquesModifier

Engagé politiquement, Alain Dinin soutient en 2015 Claude Bartolone dans le cadre des élections régionales en Île-de-France[6].

En , il publie une lettre ouverte dans laquelle il dénonce la politique du logement menée par Emmanuel Macron et le Gouvernement Édouard Philippe[7].

DécorationsModifier

RéférencesModifier