Al-Azraq

Chef de guerre andalou

Mohammad Abu Abdallah Ben Hudzäil al Sähuir (né en 1208, Vall de Alcalá, à Alicante, - 1276, Alcoy), connu sous le surnom d'Al-Azraq (« celui qui a les yeux bleus »), était un chef de guerre andalou qui vécut au milieu du XIIIe siècle au sud du royaume de Valence. Il commanda trois affrontements mudéjars dans le sud du Royaume de Valence. Il devint le seigneur mudéjar le plus célèbre du XIIIe siècle et plusieurs auteurs trouvèrent, dans le souvenir des révoltes d'Al-Azraq, l'origine des fêtes des Maures et Chrétiens d'Alcoy.

Al-Azraq
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Panell sobre al-Azraq. A l'església d'Alcalà de la Jovada.jpg
plaque commémorative

Il était le fils du wali Hudzäil al Sähuir et d'une mère chrétienne. Il passa de longues périodes dans les cours d'Aragon, de Valence et de Grenade ; il jouissait de la confiance et de l'amitié des rois Jacques Ier d'Aragon et Alphonse X de Castille.

Après la conquête du royaume de Valence par Jacques Ier d'Aragon, Al-Azraq signe le traité Al-Azraq de 1245 (en), un pacte avec le roi d'Aragon par lequel le commandant musulman peut garder le contrôle d'une série de fortifications dont Polop (plus tard la seigneurie des barons de Polop) dans les vallées de Alcalà et Gallinera. Malgré ce traité, Al-Azraq mena des soulèvements en 1248 et 1258, en tentant de tuer Jacques Ier, mais il fut vaincu.

Il mourut en 1276, pendant le siège d'Alcoy, des mains d'un chrétien originaire de Xàtiva.

Voir aussiModifier

  • Sellés, Just I. (2015). Al-Azraq El Blau. Crònica de la conquesta de La Muntanya. Ediciones La Muntanya. (ISBN 9788460843689).
  • Revista de las fiestas de moros y cristianos (2003). Depósito legal: A-234 - 2003. Editado por la Asociación de Sant Jordi de Alcoy.

RéférencesModifier