Akira Komoto

photographe japonais

Akira Komoto (小本 章, Komoto Akira?) est un artiste et photographe japonais dont les photos montrent souvent son travail en plein air.

Akira Komoto
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (85 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
小本章Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Né Masaaki Komoto (小本 昌彰?), Komoto Masaaki) à Ōmori-ku, Tokyo (à présent Ōta-ku, Tokyo) le [1], Komoto est élevé à Seki, préfecture de Gifu[2]. Il étudie à l'université de Gifu, dont il est diplômé en 1958; et jusqu'en 1962 à l'école supérieure de l'université de l'éducation de Tokyo (à présent université de Tsukuba)[1].

Nomoto créé des peintures, des gravures et des photographies depuis les années 1960. Depuis les années 1980 celles-ci lui valent des critiques élogieuses en dehors du Japon, ce qui amène Nomoto à être invité en Espagne et ailleurs en Europe[1].

De 1971 à 1974, Nomoto enseigne au Gifu College of Education (à présent Gifu Shotoku Gakuen University (en)); depuis 1994, il enseigne à la Joshibi University of Art and Design (en)[2].

ExpositionsModifier

Expositions personnellesModifier

Autres expositionsModifier

CollectionsModifier

Bibliothèque nationale de France (Paris)[2], musée d'art de la préfecture de Hyōgo[2], Kunsthalle Düsseldorf[2], musée d'art contemporain de Tokyo[2], musée des beaux-arts de Gifu[2], musée d'art moderne Kamakura et Hayama[2], musée d’art moderne de Kyoto[2], musée d'art moderne de Tokyo[2] musée métropolitain de photographie de Tokyo[1], Victoria and Albert Museum (Londres)[2].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Mihashi Junko (三橋純子?), "Nomoto Akira", Nihon shashinka jiten (ja) / 328 Outstanding Japanese Photographers (Kyoto : Tankōsha, 2000; (ISBN 4-473-01750-8)), p. 139. (Malgré le titre alternatif anglais, l'ouvrage est en japonais seulement.)
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t "Shizen e / shizen kara", Gifu Collection of Modern Arts, 2008.

Source de la traductionModifier