Akere Muna

avocat et homme politique camerounais

Akere Muna est un avocat et homme politique camerounais. Il est candidat[1] à l'élection présidentielle camerounaise de 2018 pour le mouvement NOW, mais décide de retirer sa candidature au profit de Maurice Kamto. Il est considéré comme l'une des personnes les plus influentes au Cameroun[2].

Akere Muna
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Père

BiographieModifier

Enfance et DébutsModifier

Akere Muna est né le [3]. Il est le fils de Salomon Tandeng Muna, ancien Premier Ministre et artisan de l'unité nationale[4], et le frère de Bernard Muna, Candidat à l'élection présidentielle 2011 et de Ama Tutu Muna, Ministre de la Culture au Cameroun de 2007 à 2015[5].

CarrièreModifier

Passionné des technologies de l'information et de la communication[6],[7], engagé sur des thèmes d'actualité[8], Akere Muna est un ancien bâtonnier des avocats du Cameroun. Il a été président de l'UPA, l'union panafricaniste des Avocats et Vice-Président de Transparency International[9],[10].

Il fonde Transparency International Cameroun en 2000 et assure la présidence de l'organisation. Puis, il devient en 2005, vice-président mondial de l'organisation internantionale de lutte contre la corruption[11]. Il mène campagne pour l'élection présidentielle camerounaise de 2018[12],[13] comme candidat d'opposition à Paul Biya et son régime.

Notes et référencesModifier

  1. « Akere Muna – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018)
  2. « Dossier : Les 50 qui font le Cameroun – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018)
  3. Les Idées Net - www.lesideesnet.com, « African Success : Biography of Akere MUNA », sur www.africansuccess.org (consulté le 29 janvier 2018)
  4. « Les grandes familles du Cameroun – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018)
  5. « Cameroun : guerre d’héritage chez les Muna », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  6. « Me Akéré Muna : « si nous ne sautons pas dans ce train des TIC, nous serons à côté de la plaque » », sur Investir au Cameroun, (consulté le 29 janvier 2018).
  7. (en-GB) « Lawyer Akere T. Muna: In Cameroon, “we have corruption fighting techniques that I find audacious” », sur Business in Cameroon, (consulté le 29 janvier 2018).
  8. « Lettre à mon frère sud-africain – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018).
  9. (en) « 16th international anti-corruption conference », sur 16iacc.org (consulté le 29 janvier 2018).
  10. « allAfrica.com: myAfrica », sur myafrica.allafrica.com (consulté le 29 janvier 2018).
  11. « Cameroun : l’avocat anglophone anti-corruption Akere Muna annonce sa candidature à la présidentielle – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 24 septembre 2018)
  12. « Cameroun : Akere Muna et l’opposition s’organisent en vue de la présidentielle – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018)
  13. « Cameroun – Akere Muna : « Pourquoi je suis candidat » – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018).

AnnexesModifier

BibliographieModifier