Aile repliable

L'aile repliable est un type d'aile utilisé essentiellement sur les avions opérant à partir des porte-avions. Le gain de place permet d'une part d'en garer un plus grand nombre sur le pont et, d'autre part, facilite ou même seulement permet l'accès aux ascenseurs et aux hangars de dimensions réduites.

L'aile est repliée vers l'arrière, le long du fuselage grâce à une double articulation ou, plus souvent, en partie repliée vers le haut grâce à une simple articulation. Afin de limiter la hauteur il est alors parfois nécessaire de réaliser une double pliure et/ou de replier une partie de la dérive. (Voir photos ci-dessous).

Les ailes repliables ont l'inconvénient d'être plus lourdes que des ailes fixes et de rendre nécessaires des structures complexes pour les connexions électriques, l'alimentation en carburant et les commandes aérodynamiques.

Le principe s'applique aussi, pour les mêmes raisons, aux pales du ou des rotors de sustentation des hélicoptères embarqués.

Quelques avions basés au sol adoptent le principe pour éviter d'utiliser des hangars de grande dimensions. C'est le cas des Sukhoi Su-47 (ailes repliables), Saab 37 Viggen et Boeing 377 Stratocruiser (dérive repliable). Sur le Boeing B-50 Superfortress déjà, il avait été envisagé de rendre la dérive repliable.

Short Brothers est le premier constructeur à développer et breveter[1] dès 1913 des ailes repliables pour des avions de l'aéronavale. Les ailes se repliaient le long du fuselage grâce à une articulation complexe à deux axes de rotation[2].

ImagesModifier

Ailes repliables simplesModifier

Ailes repliables vers l'arrièreModifier

Wikimedia Commons présente d’autres illustrations sur les ailes repliables vers l'arrière.

Double repliement d'ailesModifier

Wikimedia Commons présente d’autres illustrations sur le double repliement d'ailes.

Pont de porte-avions en préparation de décollageModifier

NotesModifier

  1. Brevets de Short Brothers : Patents nos. 1792/13, 15727/13 et 28610/13, 5290/14, 20537/14 et 9276/15, voir Barnes and James, p. 92, 110
  2. HISTORIC MILITARY AIRCRAFT No. 14 : The short seaplane, Flight no 28, décembre 1956, p. 1001

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Barnes C.H. & James D.N, Shorts Aircraft since 1900, Londres, Putnam, , 560 p. (ISBN 0-85177-819-4)