Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koala (homonymie).

AgustaWestland AW119 Koala
Image illustrative de l’article AgustaWestland AW119 Koala
Hélicoptère perçu par New York City Police Department en 2004.

Rôle Hélicoptère polyvalent
Constructeur Agusta SpA
Premier vol février 1995
Mise en service 2000
Date de retrait Toujours en service
Nombre construit ~ 230 (en 2018)
Équipage
1
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney PT6B-37A
Nombre 1
Type turbine
Puissance unitaire 1 002 ch
Nombre de pales 4
Dimensions
Diamètre du rotor 10,83 m
Longueur 13,01 m
Hauteur 3,77 m
Masses
À vide 1 430 kg
Maximale 2 720 kg
Performances
Vitesse maximale 267 km/h
Plafond 6 100 m
Plafond avec effet de sol 3 320 m
Distance franchissable 653 km
Distance de convoyage 990 km

L'Agusta A.119 Koala nommé AgustaWestland AW119 Koala depuis 2016 est un hélicoptère utilitaire civil léger monomoteur.

Sommaire

HistoriqueModifier

OrigineModifier

Durant les années 1970, Agusta étudia une version allongée du A.109 pour 11 passagers. Cet appareil baptisé A.119 ne donna pas lieu à réalisation et la désignation A.119 fut reprise en août 1994 pour un autre projet, toujours développé à partir du A.109, mais destiné aux opérateurs privilégiant les coûts d’exploitation au confort et à la flexibilité apportée par la formule bimoteur. C’était donc un hélicoptère aménagé pour 8 passagers (pilote compris) mais monoturbine et reposant sur un train d’atterrissage fixe composé de 2 patins. L’appareil se distinguait par un fuselage particulièrement large pour une machine de cette taille, avec un volume utile d’environ 30 % supérieur à ses concurrents. Ainsi trois passagers pouvaient prendre place côte à côte, et en version sanitaire, la cabine pouvait recevoir 2 civières et 2 assistants médicaux.

Une mise au point assez longueModifier

Deux prototypes furent construits, le premier [I-KOAL, c/n 14001] étant utilisé initialement pour des essais statiques, tandis que le second [I-KNEW, c/n 14002] prenait l’air en avec une turbine Turboméca Arriel 1 de 800 ch. Le premier prototype rejoignit les essais en vol un peu plus tard, les deux appareils étant présentés au salon du Bourget en . La certification était annoncée pour , mais la certification italienne ne fut obtenue qu’en , suivie en par la certification FAA. Plusieurs raisons furent invoquées (manque de personnel en raison d’une forte poussée des ventes du A.109E Power, difficultés financières chez Agusta, performances insuffisantes). Ce qui est certain c’est que les prototypes furent reconstruits en 1998 avec une turbine Pratt & Whitney of Canada PT-6B-37, devenant [I-KOAL, c/n 14003] et [I-KNOT, c/n 14004], peints respectivement en jaune et en rouge.

Au cours de l’été , Agusta annonçait avoir totalisé 60 commandes pour un appareil vendu 1,7 million de dollars. Les premières livraisons débutèrent en , le premier exemplaire étant livré à Linfox, entreprise australienne de logistique (VH-FOX, c/n 14007). Le prix de l’appareil était déjà passé à 1,85 million de dollars.

ProductionModifier

Les modèles sont fabriqués, dans les années 2010, à Philadelphie aux États-Unis. En janvier 2018, environ 300 exemplaires ont été commandées pour quelques 120 clients dans 40 pays[1] et 230 livrés[2]

Les modèlesModifier

  • A.119 Koala : Première version, 61 appareils construits jusqu'en 2006.
  • AgustaWestland AW119Ke : A la suite des accords passés le entre le groupe italien Finmeccanica SpA (à partir de 2017 Leonardo)[3],[4] et le groupe anglais GKN plc, AgustaWestland fut constituée le 12 février 2001, et cette nouvelle version de l’appareil, apparue en octobre 2005, était donc désignée AW119Ke (Koala enhanced) : Le rotor était modifié, autorisant pour une meilleure consommation de carburant, la masse maximale autorisée portée à 2 850 kg, les réservoirs agrandis.
  • AW.119Kx: Apparue en 2013, dotée d’un cockpit extrêmement moderne.
  • TH-119 IFR: version militaire proposée à l'United States Navy en vue du remplacement des hélicoptères d'entraînement Bell TH-57 Sea Ranger jusque-là en dotation[5]. Premier vol le 20 décembre 2018[6].

Utilisateurs civilsModifier

  •   États-Unis :
    • NYPD : 4 AW119Ke en 2012, entrée en service du premier en 2004[7]
  •   Suisse : 3 Agusta 119 ont été ou sont immatriculés en Suisse[Quand ?] (2 Agusta A119 et 1 Agusta A119 MK II)[8]

Utilisateurs militairesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Rod W. Simpson, Airlife's helicopters and rotorcraft, Shrewsbury, Airlife, (réimpr. 2001), 240 p. (ISBN 978-1-853-10968-3).
  • (en) Fred Jane, Michael J.H. Taylor, Bill Gunston et al., Jane's encyclopedia of aviation, New York, Portland House Distributed by Crown, , 948 p. (ISBN 978-0-517-69186-1, OCLC 924880572).

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Latvia orders additional helicopters for State Border Guard », sur www.leonardocompany.com, (consulté le 25 décembre 2018).
  2. Arnaud, « Agusta-Westland AW.119 Koala », sur www.avionslegendaires.net, (consulté le 25 décembre 2018).
  3. « Leonardo-Finmeccanica: bénéfice net trimestriel en forte augmentation », sur onebourse.com
  4. « Leonardo: pubblicazione statuto sociale » (consulté le 22 février 2017)
  5. http://www.avionslegendaires.net/2016/09/actu/lus-navy-va-t-remplacer-bell-th-57-sea-ranger-helicopteres-europeens/
  6. (en) « TH-119 helicopter performs first flight. Training excellence built in US, ready for US Navy », sur www.leonardocompany.com, (consulté le 24 décembre 2018).
  7. (en) 26 juin 2012, « NYPD AW119 Fleet Achieve 20,000 Hour Milestone », (consulté le 25 décembre 2018).
  8. Swiss helicopters - Register History, swissheli.com.
  9. (en) « AgustaWestland AW119 Koala », sur Helicopter History Site (consulté le 25 décembre 2018).
  10. Justine Boquet, « Israël commande des hélicoptères d'entraînement », sur Air et Cosmos, (consulté le 21 février 2019).
  11. Emmanuel Huberdeau, « Cinq AW119Kx pour l’armée de l’Air portugaise », sur Air et Cosmos, (consulté le 21 octobre 2018).

Voir aussiModifier