Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aga.

Sur les autres projets Wikimedia :

Un Agha janissaire.
L'Agha Dedesh de Crimée, peint en 1664 pour le roi Jean II Casimir par Daniel Schultz.

Agha ou aga (turc moderne: Ağa, persan: آغا ), du turc agha « chef », « maître », « seigneur » ou « châtelain », est le titre d'un officier civil ou militaire, ou une partie de ce titre. En tant que titre, il était placé après le nom des militaires ou des fonctionnaires de la cour qui le recevait.

Sommaire

Titres militairesModifier

Dans l'Empire ottoman, les commandants des différentes branches des forces militaires étaient appelés aghas ; par ex. azap agha, besli agha signifiant commandant d'un azap, commandant d'un besli.

Cette désignation était aussi donnée aux commandants d'unités plus petites, comme les bulyuk et les odjak.

Titres civilsModifier

  • Le kızlar ağası (agha des filles) était le chef des eunuques noirs et le kapı ağa (agha de la porte) celui des eunuques blancs, tous les deux avaient des fonctions très importantes dans le sérail de Topkapi.
  • Aga Khan est le titre du dirigeant de la secte chiite ismaélienne nizarite. Le titre d'Agha Khan est un titre honorifique qui a été accordé par le roi qadjar Fath Ali Shah d'Iran à son gendre Hassan Ali Shah (env. 1800-1881), le dirigeant d'alors des Ismaéliens de Perse.

Autres usagesModifier

HonorifiqueModifier

Yahya Khan, ancien président du Pakistan, portait aussi agha comme titre héréditaire. Dans l'usage, le titre suit le nom.

Articles connexesModifier

Sources et référencesModifier