Afrika Toon

(Redirigé depuis Afrikatoon)

Afrika Toon
Création
Dates clés 2005 : La famille Tchatchallo (série)

2013 : Pokou, princesse ashanti (long-métrage)
2014 : Soundiata Keïta, le réveil du lion (long-métrage)

Personnages clés Zohoré Lassane[1]
Kouamé N'Guessan Abel[2]
Slogan Du rêve à la réalité
Siège social Abidjan
Drapeau de Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Direction Kouamé N'Guessan Abel
Activité Spot animé, Cinéma d'animation
Produits Films, Spot publicitaire
Site web afrikatoon.com

Afrika Toon, studio d'animation 2D/3D est une société ivoirienne de production de films en animation 2D/3D. Son siège social est situé à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

HistoireModifier

Le studio Afrikatoon est fondé en 2005 par des dessinateurs venus de l'hebdomadaire satirique ivoirien Gbich ! dont Lassane Zohoré, qui y devient producteur, et Abel Kouamé (de son nom d'auteur Kan Souffle), qui y devient réalisateur et directeur artistique[2]. Le studio est fondé à Abidjan et installe d'abord son siège dans un petit local de la zone 4[2]. Pendant ses deux premières années, Afrikatoon produit des courts métrages de commande pour des institutions ou pour la publicité[2]. En 2007, le studio obtient un contrat important avec la compagnie Côte d'Ivoire Telecom pour une série de 22 courts métrages d'animation publicitaires en 2D de deux minutes chacun[2] appelée Les Tchatchallo[3].

Les recettes occasionnées par Les Tchatchallos rendent possible la mise en production de projets propres au studio. Afrikatoon se lance alors dans la production d'un long-métrage animé en images de synthèse, Pokou, princesse ashanti[2], librement inspirée des légendes entourant la vie d'Abla Pokou. En 2008, le studio déplace son siège dans les locaux du magazine Gbich ! à Koumassi-Remblais[2]. Pour Pokou, princesse ashanti, le studio engage six infographistes, quatre illustrateurs, une scénariste et une assistante de réalisation[2]. Abel Kouamé, qui a suivi une formation de deux mois à l'infographie en France, forme les nouveaux employés à son retour[3]. La production de Pokou, princesse ashanti prend deux ans ; le film sort en . Pokou, princesse ashanti est le premier long métrage d'animation produit en Afrique de l'Ouest[4]. Le film est projeté dans deux salles mais rembourse de cette façon 60 % de son budget. Bien que n'étant pas immédiatement rentable, le film permet au studio de se faire connaître, y compris à l'étranger via les festivals. En , un article du magazine français Le Point[3] présente Afrikatoon comme « le Walt Disney ivoirien ».

Tout en continuant à produire des films publicitaires, le studio met en production un deuxième film d'animation, Soundiata Keïta, le réveil du lion, adapté de l'épopée de Soundiata, avec la même équipe ; le film sort à l'été 2015[5],[2]. Le directeur artistique du studio est à ce moment Hermann N'Ganza[6]. Afrikatoon produit alors un troisième long métrage, Wê, l'histoire du masque mendiant, cette fois à partir d'une intrigue originale mais inspiré de la culture du peuple ivoirien des Wés[7]. Le film sort en . Le studio travaille alors à un film d'animation historique, Dia Houphouet, inspiré de l'enfance et de l'adolescence du héros de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, Félix Houphouët-Boigny[8],[9].

FilmographieModifier

Longs métrages d'animationModifier

Séries d'animationModifier

  • 2005 : La famille Tchatchallo, série sur commande de 22 épisodes de 2 minutes, produite par Côte d´Ivoire Télécom.
  • 2011: Les blagues 2D (saison 1)[10].
  • 2015 : Les blagues 2D (saison 2)
  • Conte-nous ! (saison 1, 52 épisodes de 5 minutes en moyenne)
  • La Bande à Gbich (saison 1)

RéférencesModifier

  1. Côte d’Ivoire : Lassane Zohoré, le poil à gratter, article dans Jeune Afrique le 4 mars 2015. Page consultée le 17 mai 2016.
  2. a b c d e f g h et i Côte d’Ivoire – Cinéma : un cartoon total mandingue, article de Joan Tilouine sur Jeune Afrique le 14 janvier 2015. Page consultée le 17 mai 2016.
  3. a b et c ICI ABIDJAN - Dessins animés : Afrikatoon, le Walt Disney ivoirien, article d'Emmanuelle Courrèges dans Le Point le 28 mai 2015. Page consultée le 17 mai 2016.
  4. Côte d’Ivoire : Pokou, le premier long-métrage d’animation ouest-africain est né, article d'Aurélie Fontaine dans Jeune Afrique le 5 juillet 2013. Page consultée le 17 mai 2013.
  5. « Côte d'Ivoire : Pokou, princesse ashanti, le premier long métrage d'animation ouest-africain, est né », article sur Jeune Afrique le 5 juillet 2013. Page consultée le 8 septembre 2013.
  6. Promenade au Marché du cinéma africain de Ouagadougou, portfolio par Sophie Garcia (photographies) et Thomas Sotinel (textes) sur LeMonde.fr le 4 mars 2015. Page consultée le 17 mai 2016.
  7. Cinéma 3D: Afrikatoon présente son 3e film d’animation ``Wê, l’histoire du masque mendiant``, article sur News Abidjan.net le 28 octobre 2015. Page consultée le 17 mai 2016.
  8. Page sur Dia Houphouet sur le site du studio Afrikatoon. Page consultée le 14 mai 2017.
  9. Site officiel du film Dia Houhphouet. Page consultée le 14 mai 2017.
  10. [1]

Article connexeModifier

Liens externesModifier