Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viau.

Affaire Cordélia Viau
Nature du crime Meurtre
Pays de lieu du crime Drapeau du Canada Canada
Ville Saint-Canut
Nature de l'arme arme blanche
Type d'arme poignard
Date du crime au matin ou au soir[1]
Nombre de victimes 1 : Isidore Poirier
Jugement
Statut Affaire jugée : condamnation de Cordélia Viau et de son amant Samuel Parslow à la pendaison[1]

L'affaire Cordélia Viau est une affaire de meurtre dans les années 1890 au Québec, Canada.

Le , Isidore Poirier, le mari de Cordélia Viau, organiste titulaire de l'harmonium de Saint-Canut, est retrouvé égorgé dans son domicile. Cordélia, et son homme à tout faire (Samuel Parslow qu'elle a pris comme amant lorsqu'Isidore s'est exilé un temps aux États-Unis pour mieux gagner sa vie), sont accusés du meurtre. Après deux procès individuels, ils sont condamnés et pendus.

Sommaire

CinémaModifier

Reprenant l'essentiel des faits de l'affaire, le film Cordélia de Jean Beaudin, avec Louise Portal dans le rôle titre, est produit par l'Office national du film du Canada en 1980[2].

TélévisionModifier

AudiographieModifier

BibliographieModifier

  • Affaire Cordelia Viau, Meurtre St-Canut, 2 février 1898.
  • La Patrie, Le drame de St-Canut, Collection Nationale de BAnQ, 25 janvier 1898.
  • Fortin, Clément, L’affaire Cordélia Viau, la vraie histoire, Wilson & Lafleur, Montréal, 2013, 400 p.

Notes et référencesModifier