Aeon (webzine)

Logo de Aeon (webzine)

Adresse https://aeon.co/
Description webzine sur les idées, la philosophie et les sciences
Type de site Culture, webzine
Langue Anglais
Inscription gratuite
Siège social Melbourne
Drapeau de l'Australie Australie
Propriétaire Aeon Media Group Ltd.
Rédacteur en chef Brigid Hains
Lancement Septembre 2012
Classement Alexa 14 808 (Global, 12/2017)
État actuel En activité

Aeon est un webzine culturel traitant d'idées, de philosophie et de culture. En publiant de nouveaux articles tous les jours de la semaine, Aeon se décrit comme une publication qui « pose les plus grandes questions et trouve les réponses les plus fraîches et les plus originales, fournies par les plus grandes autorités mondiales sur la science, la philosophie et la société »[note 1],[1]. Le magazine possède des bureaux de rédaction à Londres, New York et Melbourne.

HistoireModifier

Aeon a été fondé à Londres en par Brigid et Paul Hains, un couple australien[2],[3]. Il possède des bureaux à Londres, New York et Melbourne[1]. Le , Aeon est devenu une association caritative enregistrée auprès de l'Australian Charities and Not-For-Profits Commission, dans les catégories de l'avancement de la culture et de l'avancement de l'éducation[4].

FormatsModifier

Aeon contient de longs essais, des courts métrages « Ideas » et de courts documentaires sous la bannière d'« Aeon Video ». Il dispose également d'un canal de « Conversations »[1].

EssaisModifier

Les articles d'Aeon sont des essais approfondis et de forme longue (en). Un canal « Conversations » invite les lecteurs à répondre aux questions relatives aux articles et à apporter leur propre point de vue[1].

Aeon VideoModifier

Le programme Aeon Video est composé de sélections, de courts documentaires exclusifs à Aeon et de séries originales produites par celui-ci. La plus remarquable d'entre elles est la série In Sight, qui comprend des entrevues et des discussions avec d'éminents philosophes, scientifiques, penseurs et écrivains[5].

Plusieurs des vidéos exclusives ont été sélectionnées en tant que « Vimeo Staff Picks », dont American Renaissance, Grandpa and Me and a Helicopter to Heaven, Cutting Loose, Glas, et World Fair[6].

Contributeurs notablesModifier

Parmi les contributeurs notables, on trouve Shahidha Bari (en) Sabine Hossenfelder, George Musser (en), Philip Ball, Janna Levin (en), Frans de Waal, Julian Baggini, Alison Louise Kennedy, David Dobbs, Michael Graziano (en), Sven Birkerts (en), Marek Kohn, Tim Lott (en) , Jessa Gamble (en), Ruth Padel (en), Steven Poole, John Quiggin (en), Roger Scruton, David Deutsch, Wendy Orent (en), Vincent T. DeVita (en), Dava Sobel et E.O. Wilson.

Réception critiqueModifier

En 2013, Hamish McKenzie de Pando Daily a désigné Aeon comme le « meilleur exemple d'un magazine construit pour l'époque du mobile »[note 2],[3].

L'essai de Rebecca Boyle « The End of Night » (en français : « La Fin de la nuit ») a été publié dans l'anthologie The Best American Science and Nature Writing (en) de 2015, sous le titre « The Health Effects of a World without Darkness » (en français : « Les Effets sur la santé d'un monde sans obscurité »)[7].

L'essai de Jessa Gamble (en) « The End of Sleep? » (en français : « La Fin du sommeil ? ») a été nommé meilleure réalisation de 2013 par l'Association of British Science Writers (en)[8].

Réédition sous licence Creative CommonsModifier

Les articles les plus courts d'« Ideas » sont disponibles pour la réédition sous une licence Creative Commons[9],[10].

Notes et référencesModifier

  1. En anglais : « asks the biggest questions and finds the freshest, most original answers, provided by world-leading authorities on science, philosophy and society »
  2. en anglais : best example of a magazine built for the age of mobile

RéférencesModifier

  1. a b c et d « About Aeon » (consulté le 27 juin 2016)
  2. Rachel McAthy, « New digital magazine AEON will 'delve behind the news' », journalism.co.uk,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Hamish McKenzie, « Is Aeon Magazine the best magazine on the Internet? », sur Pando Daily,
  4. « Aeon Media Group Limited », Australian Charities and Not-For-Profits Commission (en) (consulté le 25 décembre 2016)
  5. (en) « Aeon Videos », sur Aeon (consulté le 10 décembre 2017)
  6. « Vimeo Staff Picks »,
  7. Catherine Arnold, « Light Pollution: How It Makes Animals Feel, What to Do », Nature World News,‎ (lire en ligne)
  8. Sallie Robins, « Winners Announced for 2014 Journalism Awards », Association of British Science Writers,‎ (lire en ligne[archive du ])
  9. (en) « About », Aeon (consulté le 19 juin 2017)
  10. (en) Elizabeth Currid-Halkett, « The new, subtle ways the rich signal their wealth », BBC, (consulté le 19 juin 2017)

Liens externesModifier