Aegagropile (botanique)

Un aegagropile, égagropile (du grec αἴγαγρος / aígagros, « chèvre sauvage », et πῖλος / , «  laine ou poils cardés ; balle de laine foulé ») ou pelote de mer est une boule de couleur brune, de texture fibreuse, formées des restes de posidonies (Posidonia oceanica) qui s'accumulent sur les plages, sous l'action des vagues[1].

Les aegagropiles, communément connues sous le nom de pelotes de mer, résultent de l'effilochage des fibres des feuilles mortes de la plante, agglutinées à des fragments de rhizome, et leur agglomération sous l'effet des mouvements de la mer[2].

Des formes semblables sont produites par l'algue verte d'eau douce Aegagropila linnaei[3], qui peut constituer de grosses boules vertes, d'où le nom de « algue-balle » ou « balle de lac » qui est donné à cette algue au Japon. Si la ressemblance de ces boules avec des ægagropiles est à l'origine du nom de genre, ces boules d'algue verte ne constituent cependant pas de véritables aegagropiles au sens étymologique du terme, car elles ne sont pas composées de fibres agglomérées.

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Wedell. 1877. Note sur les aegagropiles de mer. Actes du congrès international de Botanique, Amsterdam, 1877, p58-62.
  2. Vsevolod Romanovsky, La mer, Larousse, p. 445
  3. Akiko Soejima, Natsuko Yamazaki, Takako Nishino and Isamu Wakana. Genetic variation and structure of the endangered freshwater benthic alga Marimo, Aegagropila linnaei (Ulvophyceae) in Japanese lakes. Springer Netherlands, Aquatic Ecology vol.43 No 2, juin 2009, p 359-370

Liens externesModifier