Adam Kuckhoff

écrivain allemand, résistant au national-socialisme
Adam Kuckhoff
Image dans Infobox.
Timbre postal commémoratif de la République démocratique allemande (1964).
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Formation
Activités
Conjoint
Autres informations
Parti politique
Distinction
Œuvres principales
Der Deutsche von Bayencourt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Adam Kuckhoff, né le à Aix-la-Chapelle (province de Rhénanie) et mort exécuté le à la prison de Plötzensee à Berlin, est un écrivain allemand, résistant au national-socialisme.

BiographieModifier

Adam Kuckhoff est le fils d'un fabricant d'aiguilles. Il fait des études de droit, philosophie, histoire et germanistique, qu'il termine par une thèse de doctorat sur Schiller[1].

Intéressé par le théâtre, il met en scène Woyzeck de Georg Büchner au Neues Theater de Francfort[2]. Dans les années 1920, il est directeur du théâtre itinérant « Frankfurter Künstlertheater für Rhein und Main ». En 1928, il prend en charge la rédaction de la revue Die Tat. De 1930 à 1932, il occupe le poste de dramaturge au Berliner Staatliche Schauspiele que lui avait proposé son ami d'enfance Adolf Grimme. Il écrit des pièces de théâtre, puis travaille comme écrivain indépendant à partir de 1932[3].

En 1933, il s'engage activement dans la résistance au nazisme. Il se lie d'amitié, par l'intermédiaire de Greta Lorke qu'il épouse en 1937, avec Arvid et Mildred Harnack. En 1940, il fait la connaissance d'Harro Schulze-Boysen et le met en relation avec les Harnack. Ainsi se constitue le groupe de résistance Schulze-Boysen-Harnack, qui se rattache ensuite au réseau de l'Orchestre rouge. Kuckhoff rédige des tracts avec le communiste John Sieg et collabore à des revues comme Die innere Front (Le Front intérieur)[3].

Le , la Gestapo l'arrête alors qu'il participe à un tournage à Prague. Adam Kuckhoff est condamné à mort par la cour martiale du Reich le et exécuté le à la prison de Plötzensee à Berlin[3].

DistinctionModifier

L'ordre du Drapeau rouge lui est décerné par l'Union soviétique en 1969[4].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :