Ouvrir le menu principal

Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts

Vue du palais Zarrouk, siège de l'académie

L'Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts, autrement connue sous le nom de Beït El Hikma, est une fondation tunisienne fondée en 1983[1].

De nos jours, elle accueille les plus fameux écrivains et intellectuels de Tunisie, comme Mohamed Talbi[2] et Mnaouar Smadah[3]. En outre, l'organisation est le plus grand éditeur de recherches scientifiques et de thèses du pays.

Son siège, offert par l'État, est le palais Zarrouk[1] situé au numéro 25 de l'avenue de la République à Carthage[4].

HistoriqueModifier

Le but initial de la création de l'académie est de commémorer l'époque des maisons de la sagesse ainsi que de faire revivre l'institution fondée au IXe siècle à Kairouan[5].

La fondation est élevée par une loi de 1996 au statut d'entreprise publique à caractère non administratif, dotée de la personnalité civile et de l'indépendance financière, et dénommée Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts « Beït al-Hikma »[1].

CompositionModifier

Conseil exécutifModifier

Le Conseil exécutif a été successivement présidé par :

Conseil académiqueModifier

Mohamed Talbi est nommé président du Conseil académique pour l'année 2011[9].

Conseil scientifiqueModifier

Le Conseil scientifique est créé en 2011[10]. Les candidatures sont à déposer pour , l'élection étant prévue en octobre de la même année ; les candidats doivent être des professeurs d'université[4].

En janvier 2018, la composition du conseil est la suivante[11].

Membres actifs résidents en TunisieModifier

Membres honorifiques de nationalité tunisienneModifier

Membres actifs de nationalité tunisienne non résidents en TunisieModifier

Membres associés de nationalités étrangèresModifier

Membres correspondantsModifier

  • Amor Belhedi : géographie
  • Faouzia Charfi : physique et sciences humaines
  • Mohamed Hassen : histoire médiévale
  • Mohamed Kerrou : sciences sociales
  • Mohamed Mahjoub : philosophie
  • Francisco Javier Carrillo Montesinos : sciences sociales
  • Mustapha Kamel Nabli : sciences économiques
  • Mohamed Bouhlel : théologie
  • Mohamed Chtioui : jurisprudence islamique
  • Nejia Ourimi : civilisation arabo-islamique
  • Habib Ammari : mathématiques appliquées
  • Ali Baklouti : mathématiques
  • Kamel Barkaoui : informatique fondamentale
  • Raouf Bennaceur : physique
  • Mustapha Besbes : hydrologie
  • Habiba Bouhamed Chaabouni : génétique humaine
  • Bahri Rezig : physique
  • Khalifa Trimèche : mathématiques
  • Samir Marzouki : littérature contemporaine
  • Samir Becha : musique
  • Ridha Béhi : cinéma
  • Mehdi Dellagi : architecture
  • Anis Meddeb : musique

MissionsModifier

La mission[1] de l'académie porte surtout sur l'organisation de colloques et réunions entre intellectuels dans les différents domaines relevant de ses attributions, l'encouragement de la recherche scientifique et des échanges culturels et scientifiques, le développement de l'esprit scientifique de la population et l'enrichissement de la langue arabe, le regroupement du potentiel scientifique de la Tunisie, le bon service et usage des sciences et des arts, ainsi que d'autres rôles comme la contribution à la sauvegarde du patrimoine dans les domaines de la recherche et de l'édition, l'élaboration de dictionnaires et d'encyclopédies, la traduction d'ouvrages, l'encouragement à la création et à la diffusion d'« œuvres de l'esprit et de l'art », la présentation d'avis sur les questions relevant de ses attributions et dont elle serait saisie par l'autorité de tutelle, les autres départements ministériels ou toute autre institution.

RéférencesModifier

Lien externeModifier