Ouvrir le menu principal

Abou Djandal al-Kouweïti
Nom de naissance Abdul Mohsen al-Zaghilani al-Taresh
Naissance Années 1970 ou 1980
Al Jahra
Décès
Tabqa
Mort au combat
Origine Koweïtien
Allégeance Drapeau de l'État islamique État islamique
Grade Émir
Conflits Guerre civile syrienne
Seconde guerre civile irakienne
Faits d'armes Bataille de Deir ez-Zor
2e Bataille de Hassaké
Bataille de Khanasser
Offensive de Tabqa
3e Bataille de Palmyre
Offensive de Raqqa

Abdul Mohsen al-Zaghilani al-Taresh, dit Abou Djandal al-Kouweïti, né à une date inconnue à Al Jahra au Koweït et mort près de Tabqa en Syrie le , est un djihadiste koweïtien et un chef militaire de l'État islamique.

BiographieModifier

Abou Djandal al-Kouweïti rejoint l'État islamique en 2014[1]. Il aurait pris part cette année-là à la bataille de Deir ez-Zor à la tête d'un bataillon appelé « les chevaliers d’al-Jazeera »[1]. En 2015, à la tête d'une unité appelée le « bataillon de réaction rapide » par Abou Mohammed al-Adnani, il prend part à la Bataille de Hassaké de juin et juillet 2015[1]. En 2016, après s'être battu en Irak et en Syrie, il intègre le conseil de guerre et devient le numéro deux militaire de l'Etat islamique en Syrie[1]. Cette année-là, face aux troupes du régime syrien, il aurait participé à la bataille de Khanasser, aurait repoussé l'offensive de Tabqa et repris la ville de Palmyre[1],[2]. À la fin de l'année 2016, il dirige les forces djihadistes qui font face aux Forces démocratiques syriennes lors de l'offensive de Raqqa[1]. Il est tué dans la nuit du 26 au 27 décembre 2016 par une frappe aérienne américaine lors d'une tentative de contre-attaque près du barrage de Tabqa[1],[3],[2].

RéférencesModifier