Abdul Basit 'Abd us-Samad

Récitateur du Coran SAVANT DU CORAN CHEIKH

Abdelbasset Abdessamad (arabe : عبد الباسط عبد الصمد), né en 1927 et mort le 30 novembre 1988 au Caire (Égypte), est un excellent Qari égyptien. Il est à moitié kurde, de son côté paternel.

Abdelbasset Abdessamad
Image dans Infobox.
Abdelbasset Abdessamad
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
عبد الباسط عبد الصمدVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Abdelbasset Abdessamad
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine
Religions
Distinction

BiographieModifier

Qari égyptien, cheikh et imam[1],[2],[3], Abdelbasset Abdessamad était, de son vécu, considéré comme le meilleur récitateur du Coran du monde. En effet ses différentes récitations des sourates du Coran sont sublimes.

À 10 ans, il a fini d'apprendre par cœur tout le Coran. Deux ans plus tard, à l'âge de 12 ans, il maîtrise sept styles de récitation du Coran, puis, à l'âge de 14 ans, la totalité des 10 styles.

Au début des années 1970, à l'âge de 43 ans, il remporte trois compétitions mondiales de Qira'at.

Parmi les hafiz, il fut l'un des premiers à commercialiser des enregistrements de récitations coraniques. Il fut également le premier président de l'Union des récitateurs en Égypte.

Reconnu mondialement, Abdessamad est surnommé «la gorge d'or» ou encore «la voix du ciel» en raison de son style mélodieux et de son contrôle remarquable du souffle.

De nos jours, il est devenu une référence parmi l'art de la récitation coranique. Il est commun d'entendre des «imitations» d'Abdessamad.

VoyagesModifier

Abdessamad a beaucoup voyagé à l'intérieur et à l'extérieur de l'Égypte. A plusieurs reprises, il a récité à la Mosquée sacrée, la mosquée al-Harâm de La Mecque. En 1961, il a également récité au Badshahi Masjid, à Lahore, au Pakistan, ainsi que dans l'un des plus grands madrasash.

HonneursModifier

  • Médaille du Premier ministre de la Syrie en 1959
  • Médaille du Premier ministre de Malaisie en 1965
  • Médaille du mérite du président sénégalais en 1975
  • Médaille de cèdre de la République libanaise
  • Médaille honorifique de la République irakienne
  • La médaille d'or du Pakistan en 1980
  • La médaille des savants du président pakistanais Zia ul-Haq en 1984
  • La médaille de la radio égyptienne à l'occasion de son cinquantième anniversaire
  • Médaille du mérite de l'ancien président égyptien Mohamed Hosni Moubarak lors de la célébration de la Journée des prédicateurs en 1987


Maladie et mortModifier

Le 23 novembre 1988, Abdessamad est admis dans l'un des meilleurs hôpitaux de Londres: selon plusieurs sources, il aurait été victime d'un accident de voiture. Il décède sept jours plus tard le 28 novembre.

Son inhumation a attiré des milliers de personnes à travers le monde et fut suivie par des responsables de pays islamiques.

En 2006, une mosquée est ouverte sous son nom dans son village natal d'Armant à Louxor, dans le sud de l'Égypte[4].

RéférencesModifier


  1. « عبدالباسط عبدالصمد.. "صوت مكة" القادم من صعيد مصر », sur alwan.elwatannews.com (consulté le )
  2. « عبد الباسط عبد الصمد - القرآن الكريم تحميل و استماع », sur www.tvquran.com (consulté le )
  3. (en-US) Yahya, « Rare Photos of Abdul-Basit Abdus-Samad, World’s Most Popular Qari », sur International Shia News Agency, (consulté le )
  4. (ar) الوطن, « افتتاح مسجد القارئ الشيخ عبدالباسط عبدالصمد في الأقصر بعد تطويره », sur الوطن,‎ (consulté le )