Ouvrir le menu principal

Abdülmecid Ier
Illustration.
Le sultan Abdülmecid Ier
Titre
31e sultan ottoman

(21 ans, 11 mois et 24 jours)
Prédécesseur Mahmoud II
Successeur Abdülaziz
Biographie
Dynastie Dynastie ottomane
Date de naissance
Lieu de naissance Constantinople (Empire ottoman)
Date de décès (à 38 ans)
Lieu de décès Constantinople (Empire ottoman)
Père Mahmoud II
Mère Bezmiâlem
Conjoint 27 épouses
Enfants 17 enfants

Signature de Abdülmecid Ier
Liste des sultans de l'Empire ottoman

Abdülmecid Ier (en arabe : عبد المجيد الأول), né le et mort le , fut sultan ottoman du au .

Sommaire

BiographieModifier

Abdülmecid Ier (Abdul-Medjid), fils ainé de Mahmoud II, reçoit une éducation européenne et parle couramment le français, premier sultan à le faire. Il succède à l'âge de seize ans à son père, au moment où Ibrahim Pacha marchait sur Istanbul, et ne dut qu'à l'intervention européenne le maintien de l'intégrité de son empire (traités du 15 juillet 1840 et du 13 juillet 1841).

Il poursuit, mais sans violence, les réformes commencées par son père et a la chance de bénéficier du soutien de vizirs progressistes tels que Moustapha Reschid Pacha, Mehmed Emin Ali Pacha et Mehmed Fuad Pacha. Il accorde à tous ses sujets, sans distinction de religion, par le hatti-chérif de Gulhané () et le hatti-houmaioum du , des garanties pour leur vie, leur fortune et leur liberté, et crée le conseil du tanzimat, chargé d'appliquer et d'étendre ces réformes. Tout au long de son règne, il dut lutter contre une forte opposition des classes dirigeantes musulmanes et autorités religieuses qui s'opposaient à ses réformes. Celles-ci ne furent que partiellement mises en œuvre, en particulier dans les parties les plus éloignées de l'Empire. Plus d'un complot a été formé contre la vie du sultan à cause de cela.

Il fait réprimer de nombreuses insurrections, notamment celle de Bedirxan Beg au Kurdistan (1841-1847) ; il refuse en 1853 de céder au prince Menchikov au sujet de la protection par la Russie des lieux saints et des sujets grecs de l'empire ottoman, et soutient, avec l'appui de la France et de l'Angleterre, la Guerre de Crimée contre la Russie, qui se termine par le traité de Paris (1856). Ses tentatives de renforcer sa base dans les Balkans échouèrent en Bosnie et au Monténégro. La fin de son règne est marquée par des troubles confessionnels au Liban, entraînant l'intervention française en Syrie et il fut contraint d'accorder l'autonomie du Liban.

Il restaura la basilique Sainte-Sophie entre 1847 et 1849 et fut à l'origine de la construction du palais de Dolmabahçe. Il a également fondé le premier théâtre français à Istanbul.

Il meurt de tuberculose en 1861. Son frère Abdülaziz lui succède en 1861.

SourceModifier

Voir aussiModifier