Abbotsford (Écosse)

bâtiment historique au Royaume-Uni

Abbotsford
Image illustrative de l’article Abbotsford (Écosse)
Période ou style Scottish baronial
Début construction 1824
Propriétaire initial Walter Scott
Propriétaire actuel Abbotsford Trust
Protection Monument classé de catégorie A
Coordonnées 55° 35′ 58″ nord, 2° 46′ 57″ ouest
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation constituante Drapeau de l'Écosse Écosse
Localité Galashiels
Géolocalisation sur la carte : Écosse
(Voir situation sur carte : Écosse)
Abbotsford

Abbotsford, située près de Melrose, en Écosse, est une demeure historique ayant été la résidence de l'écrivain britannique Walter Scott.

HistoireModifier

 
Plan d'Abbotsford.

Quand Sir Walter Scott était enfant (il était le cadet de treize enfants), il voyageait parfois avec son père de Selkirk à Melrose, dans le Scottish Borders, où il situe l'action de plusieurs de ses romans. En un certain endroit, le vieux gentleman a arrêté la carriole et a montré à son fils une pierre marquant le site de la bataille de Melrose (1526). Non loin de là se trouvait une petite ferme appelée Cartleyhole, qu'il acheta par la suite et sera à l'origine d'Abbotsford House.

En effet, quand il eut les moyens, Scott transforma la ferme en demeure aristocratique matérialisant dans un style néogothique ses rêves de palais. Par les fenêtres enrichies d’insignes d'héraldique, le soleil brille sur les armures, les trophées de chasse, les meubles anciens et les tableaux. Des boiseries en chêne et en cèdre recouvrent les murs et des blasons sont taillés et peints dans les plafonds.


De nouvelles terres furent ensuite achetées, jusqu'à atteindre une étendue de près de 1 000 acres (4 km2), et l’on estime que les bâtiments ont dû lui coûter la somme de 25 000 £. Une voie romaine toute proche, qui possède un gué autrefois utilisé par les abbés de Melrose, est à l'origine du nom d'« Abbotsford ».

 
Une scène à Abbotsford (1827)
Tate Britain

Le peintre animalier Edwin Landseer qui peint un certain nombre de thèmes des Highlands écossais a illustré ses œuvres et à partir de 1824 il fut reçu à Abbotsford[1].

La dernière descendante directe de Scott à avoir habité cette demeure est son arrière-arrière-arrière-petite-fille Dame Jean Maxwell-Scott (-), qui l'a héritée de sa sœur aînée Patricia en 1998. Patricia et Jean ont transformé la demeure en l'un des premiers centre touristiques d'Écosse, afin d'assurer son entretien. L'électricité y a été installée en 1962. Dame Jean était également dame d'honneur de la princesse Alice, duchesse de Gloucester. Elle patronnait le Dandie Dinmont Club, du nom de l'un des personnages de Walter Scott, qui a été donné à une race de chiens. Enfin, elle entraînait des chevaux : l'un d'eux, Sir Wattie, monté par Ian Stark, a remporté deux médailles d'argent aux jeux olympiques d'été de 1988 à Séoul (Corée du Sud)[2]. Le filleul de miss Jean Maxwell-Scott est l'inventeur Guillaume de Louvencourt.


 
Abbotsford et ses jardins.

Notes et référencesModifier

  1. Abbotsford, Tate Britain
  2. Nécrologie de Dame Jean Maxwell-Scott, Sydney Morning Herald, 13 juillet 2004, p. 32.

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :