Ouvrir le menu principal
Aaron Martinet
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Aaron Martinet: Misère et vanité, chalcographie colorée (1814)

Aaron Martinet (1762-1841)[1], marchand d'estampes français.

En 1792, Aaron Martinet, fils du ingénieur et graveur François-Nicolas Martinet, se marie et s'établit marchand d'estampes rue du Coq Saint-Honoré. Il doit bientôt sa célébrité aux caricatures exposées dans sa vitrine, à la mode anglaise (Le Suprême Bon Ton). Il ouvre aussi un cabinet de lecture, qui compte 7 à 8 000 volumes au début de la Restauration française. Il reprend l'idée de son père d’illustrer les scènes les plus applaudies du répertoire avec les acteurs dans leur costume. Exécutées initialement à l'eau-forte et coloriées, les planches remportent un succès qui s'amplifie avec la vulgarisation des techniques lithographiques moins coûteuses.

NotesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :