Sénat des Philippines

chambre haute du Congrès des Philippines

Le Sénat des Philippines (en philippin : Senado ng Pilipinas ; en anglais : Senate of the Philippines) est la chambre haute du Congrès des Philippines. Il est avec la Chambre des représentants chargé du pouvoir législatif. Cette structure bicamérale est directement inspirée des États-Unis.

Sénat des Philippines
(fil) Senado ng Pilipinas
(en) Senate of the Philippines

18e Congrès des Philippines

Description de cette image, également commentée ci-après
Sceau du Sénat.
Présentation
Type Chambre haute
Corps Congrès des Philippines
Création
(rétablissement)
Lieu Pasay, Macapagal Boulevard
Durée du mandat 6 ans (renouvellement par moitié tous les 3 ans)
Présidence
Président Tito Sotto (NPC)
Élection
Président pro tempore Ralph Recto (NP)
Élection
Structure
Membres 24 sénateurs
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques

Majorité (20)

Minorité (4)

Élection
Système électoral Uninominal majoritaire à un tour
Dernière élection 9 mai 2022

GSIS Building (en)

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web senate.gov.ph
Voir aussi Chambre des représentants
Congrès des Philippines

Créé en 1916, le Sénat est temporairement supprimé deux fois dans son histoire : de 1935 à 1940 lors de l'instauration du Commonwealth des Philippines, et de 1972 à 1987 sous la dictature de Marcos ; il ne fonctionne également pas de 1942 à 1945 sous l'occupation japonaise.

HistoireModifier

Le Sénat philippin est créé par la loi Jones en 1916, durant la période de la colonisation américaine. La loi prévoit la création de douze circonscriptions sénatoriales, chacune représentée par deux sénateurs, pour un total de 24 sénateurs. Ces derniers sont élus démocratiquement, sauf dans la douzième circonscription qui regroupait les minorités musulmanes, où les deux sénateurs sont directement nommés par l'administration coloniale[1],[2].

En 1935, le Sénat et la Chambre des représentants (soit les chambres haute et basse) sont remplacés par une assemblée unique lors de la création du Commonwealth des Philippines. En 1940, le parlement bicaméral est remis en place, avec un nouveau système électoral pour le Sénat prévoyant non plus un vote dans plusieurs circonscriptions, mais dans une seule circonscription nationale[1],[2].

En 1972, sous le régime autoritaire de Ferdinand Marcos, le Sénat est supprimé de nouveau, puis réinstauré par la constitution de 1987 à la suite de la chute de Marcos[1],[2].

Système électoralModifier

Le Sénat des Philippines est composé de 24 sièges pourvus pour six ans mais renouvelés par moitié tous les trois ans au scrutin majoritaire plurinominal dans une circonscription nationale unique[3].

Chaque électeur dispose d'autant de voix que de sièges à pourvoir, soit douze voix, qu'il répartit aux candidats de son choix, à raison d'une voix par candidat. Les partis philippins font campagne en soutenant des listes préétablies de candidats — le plus souvent limitées à douze pour éviter une dispersion des voix — qui peuvent parfois inclure des candidats d'autres partis voire des candidats sans étiquette. Après décompte des résultats, les douze candidats ayant reçu le plus de suffrages sont déclarés élus[3].

Les sénateurs sont limités à un maximum de trois mandats de six ans, et ne peuvent en effectuer plus de deux de manière consécutive. Les candidats doivent être âgés d'au moins trente-cinq ans, posséder la nationalité philippine de naissance, savoir lire et écrire, et avoir résider dans le pays au cours des deux années précédant le scrutin[3]. De plus, une peine d'inéligibilité peut être décidée en cas de faits de corruption d'électeurs ou de responsables électoraux, d'actes terroristes, de dépassement du plafond établi en matière de dépenses électorales, ou de transactions financières illégales.

Le mandat de sénateur est incompatible avec l'exercice de toute fonction ou emploi au sein du Gouvernement, d'un département, d'un organisme gouvernemental, ainsi qu'avec la fonction de conseiller juridique et le fait d'être partie à un contrat gouvernemental.

Liste des présidentsModifier

Nom Durée Parti
Manuel L. Quezon - Parti nationaliste
Manuel Roxas - Parti nationaliste
José Avelino Parti libéral
Mariano Jesús Cuenco Parti libéral
Quintín Paredes Parti libéral
Camilo Osías Parti nationaliste
Eulogio Rodriguez Parti nationaliste
Camilo Osías Parti libéral
José Zulueta Parti libéral
Eulogio Rodriguez Parti nationaliste
Ferdinand Marcos Parti libéral puis nationaliste
Arturo Tolentino Parti nationaliste
Gil Puyat Parti nationaliste
Jovito Malonga - Parti libéral
Neptali Gonzales LDP
Edgardo Angara LDP
Neptali Gonzales LDP
Ernesto Maceda NPC
Neptali Gonzales - LDP
Marcelo Fernan LDP
Blas Ople LAMP
Franklin Drilon LAMP
Aquilino Pimentel Jr. PDP-Laban
Franklin Drilon Indépendant puis libéral
Manuel Villar - Parti nationaliste
Juan Ponce Enrile - PMP
Jinggoy Estrada (intérim) - PMP
Franklin Drilon Parti libéral
Koko Pimentel PDP-Laban
Tito Sotto - en cours NPC

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Oscar Yabes et Artemio A. Adasa, « Le système parlementaire philippin », Informations constitutionnelles et parlamentaires, vol. 55, no 189,‎ , p. 5-24 (lire en ligne).
  2. a b et c (en) Edgardo J. Angara, « Philippine Senate’s history », Manila Bulletin,‎ (lire en ligne).
  3. a b et c Inter-Parliamentary Union, « IPU PARLINE database: PHILIPPINES (Senado), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier