Exemple d'aérenchyme (tige de scirpe glauque (Schoenoplectus tabernaemontani).

Un aérenchyme, appelé aussi parenchyme aérifère, est un tissu à lacunes remplies de gaz formant un canal dans les racines et les tiges de certaines plantes aquatiques, ayant un rôle de flotteur et de réserve potentielle de gaz nécessaires à la photosynthèse et à la respiration.

Dans les hydrophytes, ce canal, constitué de larges cavités remplies d'air, procure un chemin de faible résistance pour l'échange de gaz tels que l'oxygène et l'éthylène entre les parties de la plante situées au-dessus et en dessous de l'eau. Les lacunes ont souvent une forme étoilée qui assure aussi un soutien grâce à leur disposition en « clé de voûte »[1].

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Peycru, Didier Grandperrin, Christiane Perrier, Biologie tout-en-un, Dunod, (lire en ligne), p. 279.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier