Ouvrir le menu principal

96e division d'infanterie (États-Unis)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 96e division d'infanterie.

96e division d'infanterie (États-Unis)
Image illustrative de l’article 96e division d'infanterie (États-Unis)

Création 1942
Dissolution actif
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Branche United States Army
Type Division d'infanterie
Garnison Salt Lake City
Surnom Deadeye Division
Guerres Seconde Guerre mondiale
NATO intervention in Bosnia and Herzegovina (en)
Force de stabilisation
Kosovo Force
Guerre contre le terrorisme
Opération Enduring Freedom
Guerre d'Irak
Batailles Bataille de Leyte
Bataille d'Okinawa
Soldats de la 96e division à la recherche de poches de résistance ennemie à Okinawa le 16 juin.

La 96e division d'infanterie des États-Unis est une division de l'armée américaine créé en 1942. Elle participa à la Seconde Guerre mondiale, à la Guerre contre le terrorisme, à l'opération Enduring Freedom ou encore à la Guerre d'Irak.

Elle est activée le et après une période d'entraînement, elle participe au débarquement sur Leyte et à la libération de l'île, à partir du . L'unité parvient rapidement à briser la résistance adverse pour établir une solide tête de pont entre Tanauan et Dulag. Elle poursuit ensuite la conquête de l'île, menant souvent des actions en petits groupes pour éliminer la résistance des Japonais, qui cesse le jour de Noël. Lors des trois mois qui suivent, la division poursuit le nettoyage de l'île où des petits noyaux de résistance peuvent encore subsister et se prépare pour son assaut sur Okinawa.

Elle quitte les Philippines le en direction de l'île japonaise sur laquelle elle débarque le 1er avril, sans rencontrer de résistance. Au fur et à mesure de sa progression, la division rencontre une opposition de plus en plus forte et un ennemi particulièrement déterminé. Le , elle est relevée par la 77e division d'infanterie. Après une dizaine de jours de repos, elle revient sur le front, s'emparant de Conical-Sugar Hill Ridge le . La semaine suivante, de fortes précipitations ralentissent sa progression, qui reprend à la fin du mois de mai, alors que la résistance japonaise commence à faiblir. Laura Hill est prise le après de durs combats, tandis que la dernière position importante des Japonais tombe le , toute résistance disparaissant le 22. La division patrouille ensuite dans l'île jusqu'au et est mise au repos au mois de juillet. Elle rejoint ensuite Mindoro dans les Philippines puis, du fait de la capitulation japonaise le , elle revient sur le sol américain au début de l'année 1946, où elle est démobilisée le .

Dès la fin de l'année 1946, la division est reformée comme unité de réserve. Aujourd'hui, c'est la 96e brigade de soutien (96th Sustainment Brigade) qui est la continuatrice de l'unité.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Mary H Williams, United States Army in World War II : Chronology 1941–1945, Washington, DC, Center for Military History, United States Army, , 660 p. (lire en ligne).
  • (en) John B. Wilson, Armies, corps, divisions, and separate brigades, Washington, DC, Center for Military History, United States Army, , 742 p. (ISBN 0160499941, OCLC 40481100, lire en ligne).
  • (en) The Army Almanac : A Book of Facts Concerning the Army of the United States, 1950, U.S. Government Press, , 1009 p. (lire en ligne).

Sur les autres projets Wikimedia :