Île fantôme

erreur cartographique

Une île fantôme est une île dont l'existence, admise et mentionnée sur des cartes pendant un certain temps (parfois des siècles), en est ensuite retirée parce qu'il est prouvé qu'elle n'existe pas. Il peut aussi s'agir d'un lieu purement légendaire.

Vue d'ensemble des îles fantômes sur une carte de 1929.

OrigineModifier

Les origines conduisant à l'apparition d'une île fantôme sur les cartes peuvent être multiples. On peut citer :

  • La confusion avec d'autres îles bien réelles. Par exemple, l'île Pepys est apparue à la suite d'une mauvaise identification des îles Malouines.
  • Une connaissance incomplète de la géographie du lieu : la Corée fut considérée comme une île avant qu'on ne découvre qu'elle est reliée à l'Asie.
  • Une mauvaise pérennité de la découverte dans le temps : Thulé a peut-être été découverte au IVe siècle av. J.-C. et a ensuite été perdue ; elle fut par la suite réidentifiée par les explorateurs et les géographes aux Shetland, à l'Islande et à la Scandinavie, plus précisément l'Hålogaland qui est la partie la plus septentrionale de la Norvège.
  • Une ancienne île ou un banc de sable engloutis par les flots.
  • Une île volcanique apparaissant ou disparaissant, telle dans les champs Phlégréens de la mer de Sicile.
  • Une île flottante qui s'est déplacée ou qui a été engloutie.
  • Un endroit qui n'a purement et simplement jamais existé.
  • Une ville fantôme occupant une île[1]

ListeModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Henry Stommel, Lost Islands: The Story of Islands That Have Vanished from Nautical Charts, University of British Columbia Press (1984) (ISBN 0-77480-210-3)