Événement du Ghadir Khumm

marais en Arabie Saoudite donnant son nom à un hadith

L'événement de Ghadir (en arabe : واقعة الغدير) ou l'événement de Ghadir Khumm est un événement islamique survenu quelques mois avant le décès de Mahomet, dans un endroit nommé Ghadir Khumm, au cours duquel ce dernier proclame son cousin et gendre Ali ibn Abi Talib comme Mawla des musulmans. Cet événement est commémoré lors de l'Aïd al-Ghadir.

ContexteModifier

Le 18 du mois de Dhou al-hijja de l'an 10 du calendrier hégirien -soit le du calendrier grégorien- juste après le Pèlerinage d'adieu, Mahomet regroupe les musulmans et professe un sermon qui suit la révélation du verset (5:67) : Ô Messager, transmets ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur. Si tu ne le fais pas, alors tu n'auras pas communiqué son message. Et Dieu te protègera des gens. Certes, Dieu ne guide pas les gens mécréants[1] .

SermonModifier

 
L'investiture d'Ali à Ghadir Khumm (MS Arab 161, fol. 162r, CE 1309/8 Ilkhanid)

Le sermon suivant [2] provient de sources chiites et sunnites, le mot Mawla est délibérément non traduit car ces deux branches de l'islam ne s'accordent pas sur son sens.

Mahomet :

[...] Je crains qu'il ne me reste plus que quelque temps à vivre [...] J'ai une responsabilité et vous en avez une, qu'avez-vous à dire?

Auditoire:

Nous attestons que tu as transmis le message, que Dieu te récompense.

Mahomet :

Attestez-vous qu'il n'y a de dieu que Dieu et que Mahomet est son prophète ? Attestez-vous que le paradis, l'enfer, la mort, l'imminence de l'apocalypse et la résurrection des morts sont vrais ?

Auditoire:

Oui nous l'attestons.

Mahomet :

..A vous de garder deux choses précieuses que je vous lègue."

Une personne parmi l'auditoire l'interpelle :

Et quelles sont ces deux choses précieuses?

Mahomet :

La première est plus précieuse que la deuxième : c'est le coran [...], la deuxième est ma famille et ma descendance, [...] Dieu m'a informé que ces deux choses ne se sépareront jamais, si vous vous en éloignez vous périrez.

Puis Mahomet tint la main d'Ali, la leva [...] et dit :

Quelle est la personne à prioriser avant soi?

Auditoire:

Seuls Dieu et son prophète le savent.

Mahomet :

Dieu est mon Mawla et je suis le Mawla des croyants et je suis la personne qu'ils doivent prioriser avant leur propre personne. Celui dont j'étais le Mawla alors Ali est son Mawla, ce qu'il répète trois fois (Celui dont j'étais le Mawla alors Ali est son Mawla).

Interpretation du terme MawlaModifier

Pour les chiites, Mawla signifie dans le contexte du sermon de Ghadir Khumm, Seigneur, pour les sunnites la signification est Ami.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « aux-origines-du-chiisme », (consulté le 2 janvier 2020)
  2. « Al-Ghadir ».