État libre de Neiva

État libre de Neiva
es Estado Libre de Neiva

1814–1816

Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de la province de Neiva en 1810
Informations générales
Statut État unitaire puis État fédéré des Provinces-Unies de Nouvelle-Grenade
Capitale Neiva
Langue(s) Espagnol
Religion Catholicisme
Monnaie Réal colombien
Histoire et événements
Déclaration d'indépendance
Première constitution
Reconquête espagnole

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'État libre de Neiva (espagnol : Estado Libre de Neiva) est une ancienne entité administrative et territoriale de Nouvelle-Grenade (actuelle Colombie), indépendante puis intégrée aux Provinces-Unies de Nouvelle-Grenade. Elle recouvre le territoire de la province homonyme de 1810.

HistoireModifier

Entre 1807 et 1808 les troupes françaises de Napoléon Ier envahissent l'Espagne et le trône est donné au frère de l'empereur, Joseph. Tandis que l'Espagne livre sa propre guerre d'indépendance entre 1808 et 1814, ses colonies américaines en profitent pour s'émanciper et réclamer le droit de se gouverner elles-mêmes[1].

Le est proclamée l'indépendance de la province de Neiva[2]. Les représentants de Neiva, La Plata, Timaná et Purificación se réunissent en convention afin de rédiger la constitution de l'État libre de Neiva, qui est publiée le et révisée le [3].

La région est reconquise le par le colonel Ruperto Delgado, envoyé par Pablo Morillo, le commandant du corps expéditionnaire chargé par l'Espagne de reconquérir la Nouvelle-Grenade[3].

RéférencesModifier

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Estado Libre de Neiva » (voir la liste des auteurs).

Liens externesModifier