L'épreuve d'artiste est un tirage d'une estampe réalisé en supplément du tirage courant numéroté. Ces impressions, hors numérotation, sont réservées à l'usage de l'artiste.

Lorsqu'il est procédé à l'impression d'une estampe, l'artiste convient d'un nombre d'épreuves à imprimer, qui sont numérotées en chiffres arabes et signées à la main. En sus de ce tirage, l'artiste peut réaliser quelques impressions supplémentaires pour son usage propre. Pour les distinguer du tirage courant, il convient d'indiquer la mention "E. A." ou "Épreuve d'artiste". Les épreuves d'artiste peuvent être numérotées en chiffres romains. Elles sont également signées.

Par convention, l'artiste n'est pas censé vendre les épreuves d'artiste, qu'il conserve pour ses archives ou qu'il offre à des proches. Il arrive cependant d'en trouver sur le marché de l'art.

L'épreuve d'artiste ne doit pas être confondue avec l'épreuve ou tirage d'état, ni avec le bon à tirer.

RéférencesModifier


BibliographieModifier

  • André Béguin, Dictionnaire technique de l'estampe, Bruxelles (1977), 2eédition 1998, 346 p.
  • Jean E. Bersier, La gravure : Les procédés, l'histoire, Paris, Berger-Levrault, , 436 p. (ISBN 2-7013-0013-4)
  • (en) Bamber Gascoigne, How to Identify Prints, Londres, Thames & Hudson, , 208 p. (ISBN 9780500284803)
  • (en) Antony Griffiths, Prints and printmaking: an introduction to the history and techniques, Londres, British Museum Press for the Trustees of the British Museum, (ISBN 978-0714126081)

Liens externesModifier