Ouvrir le menu principal

StructureModifier

Le squelette de ces éponges est exclusivement constitué de spicules calcaires, le plus souvent sous la forme de calcite, formant parfois une masse continue. Une différence avec les autres « Éponges » est l'absence d'une différenciation des spicules en microsclères et mégasclères. Ces deux points constituent des caractéristiques propres à ce groupe.

Les formes rencontrées vont des plus simples (type ascon), aux plus complexes comportant en plus des corbeilles vibratiles et des canaux inhalants et exhalants (type leucon), en passant par les formes intermédiaires n'ayant en plus que des chambres vibratiles (type sycon).

HabitatModifier

Les éponges calcaires sont toutes marines. Mais, probablement à cause de la composition de leur squelette, la plupart des espèces se rencontrent dans les 100 premiers mètres sous la surface. (Voir solubilité du carbonate de calcium). Cependant, certaines espèces habitent à des profondeurs abyssales.

ÉthologieModifier

Ces organismes ont besoin d'un substrat dur pour se développer. La larve se fixe sur un support par l'extrémité blastoporale.

EmbryologieModifier

La gastrulation a été observée dans les formes Sycon.

Liste des ordresModifier

Selon World Register of Marine Species (1er mars 2016)[1] :


Espèces remarquablesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

Classification phylogénétique du vivant par Guillaume Lecointre et Hervé Le Guyader aux éditions Belin

Références taxinomiquesModifier