Ouvrir le menu principal

Épigraphe (architecture)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Épigraphe.

En architecture, une épigraphe est l'inscription sur l'édifice de sa date de construction, souvent du nom du maître d'œuvre, peut-être aussi de celui du maître d'ouvrage, parfois de celui de l'entreprise de construction.

Ce peut être aussi une devise, une phrase sur la destination d’un édifice.


Liste des épigraphes par villesModifier

  • Paris
Le Palais de Chaillot - Aile Paris -
Très belle inscription de Paul Valéry, écrite en lettre d'or, sur le fronton du Palais de Chaillot dont l'usage est d' héberger des musées[1]
« Il dépend de celui qui passe
Que je sois tombe ou trésor
Que je parle ou me taise
Ceci ne tient qu'à toi
Ami n'entre pas sans désir
 »


Le Palais de Chaillot - Aile Passy -
Inscription de Paul Valéry, écrite en lettre d'or, sur le fronton du Palais de Chaillot dont l'usage est d' héberger des musées[1]
« Tout homme crée sans le savoir comme il respire
mais l'Artiste se sent créer
son acte engage tout son être
Sa peine bien aimée le fortifie
 »


Le Panthéon
Inscription, présente sur le fronton de l'édifice
« Aux grands Hommes, la patrie reconnaissante »

  • Rouen
Le musée de Jeanne d'Arc -
Inscription, présente sur un des murs du musée dédié à Jeanne d'Arc situé sur la place du Vieux-Marché de Rouen, lieu de son bûcher. Ses cendres auraient été déversées dans la Seine. Cette inscription épitaphique est issue du discours d' André Malraux lu à l'occasion de la commémoration de l'anniversaire de la mort de Jeanne d'Arc, le 30 mai 1964[2].
« Ô Jeanne, sans sépulcre et sans portrait, Toi qui savais que le tombeau des héros est le cœur des vivants »


Notes et référencesModifier