Émirat de Sijilmassa

Émirat de Sijilmassa

7581055

Description de cette image, également commentée ci-après
Carte du sultanat idrisside et ses voisins, montrant le royaume de Beni-Midrar, et le royaume de Sijilmassa.
Informations générales
Statut Émirat
Capitale Sijilmassa
Langue(s) Berbère
Religion Islam (kharidjisme, sunnisme)
Judaïsme
Histoire et événements
758 Établissement de l'émirat
772 Instauration de la dynastie des Midrar
909 Brève occupation de l'émirat par les Fatimides
977 Prise du pouvoir par les Maghraouas
1054 Annexion de l'émirat par les Almoravides
Émir
(1er) 758 - 772 Aïssa ben Yazid al-Miknassi
(Der) v. 1120 - v. 1054 Messaoud ben Wanoudin

L'émirat de Sijilmassa est une principauté berbère ayant existé dans la région du Tafilalet entre les années 758 et 1055. Sa capitale était Sijilmassa.

L'émirat est fondé vers 758 par Aïssa ben Yazid, qui était noir de peau, un leader kharijite sufrite, en tant que foyer du kharidjisme. Une vingtaine d'années plus tard, Abou al-Qassim Samgu ben Wassoul al-Miknassi succède à Aïssa et instaure la dynastie des Midrarides, qui gouvernera l'état pendant deux siècles, avant que les Maghraouas, vassaux du Califat de Cordoue, s'emparent du pouvoir à la fin du Xe siècle, en maintenant toutefois l'indépendance de fait de l'Émirat.

L'émirat de Sijilmassa disparait au milieu du XIe siècle, à la suite de son annexion par les Almoravides.

Émirs de SijilmassaModifier

Fondation de l'émirat
  • 758 - v. 772 : Aïssa ben Yazid
Midrarides
  • v. 772 - 785 : Abou Qassim Samgu ben Wassoul
  • 785 - 790 : Ilyas ben Abou Qassim
  • 790 - v. 823 : Alyassa' ben Abou Qassim
  • v. 823 - 867 : Midrar ben Alyassa'
  • en 867 : Maïmoun ben Midrar "ben al-Rustamiya"
  • en 867 : Maïmoun ben Midrar "ben al-Thaqiyya"
  • en 867 : Maïmoun ben Midrar "ben al-Rustamiya" (restauré)
  • 867 - 877 : Maïmoun ben Midrar "ben al-Thaqiyya" (restauré)
  • 877 - 883 : Mohammed ben Maïmoun
  • 883 - 909 : Alyassa' ben Midrar
  • en 909 : occupation fatimide pendant 50 jours
  • 909 - 913 : Wassoul ben Maïmoun (fils de Maïmoun "ben al-Thaqiyya")
  • 913 - 921 : Ahmed ben Maïmoun (fils de Maïmoun "ben al-Thaqiyya")
  • 921 - v. 933 : Mohammed al-Moâtazz (petit-fils de Midrar ben Alyassa', imposé par les Fatimides, vassal de ces derniers)
  • v. 933 - v. 942 : Mohammed ben Mohammed (fils du dernier)
  • v. 942/943 : Samgu ben Mohammed (fils du dernier)
  • v. 943 - 958 : Mohammed ben Wassoul (fils de Wassoul ben Maïmoun, partisan des Omeyyades de Cordoue, opposé aux Fatimides)
  • 958 - 963 : Samgu ben Mohammed (restauré)
  • 963 - v. 977 : Abdallah ben Mohammed (frère du dernier)
Maghrawas

Liens externesModifier

  • (en) R. W. Caverly,Hosting Dynasties and Faiths: Chronicling the Religious History Of a Medieval Moroccan Oasis City. Thèse soutenue à Hamline University [1]
  • (en) D. R. Lightfoot, J. A. Miller, Sijilmassa: The rise and fall of a walled oasis in medieval Morocco. Annals of the Association of American Geographers, 86 (1996) pp.78–101 [2]