Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Raguet.

Émile Raguet, né à Braine-le-Comte (Belgique) le et décédé à Tōkyō (Japon), le , est un prêtre belge, membre des Missions étrangères de Paris et missionnaire au Japon.

BiographieModifier

Après avoir terminé ses études secondaires au petit séminaire de Bonne-Espérance, à Vellereille-les-Brayeux, Raguet entre au Grand Séminaire de Tournai. Le , il est ordonné prêtre.

La même année, le diocèse de Tournai met Émile Raguet à disposition de la Société des Missions étrangères de Paris qui l’envoie au Japon, plus précisément dans la baie de Nagasaki. Il est ensuite chargé de missions apostoliques et d'exploration à Fukuoka, Ōita, Miyazaki et Kagoshima.

À côté de son activité de prêtre, il commence à rédiger, avec l'aide d'un lettré japonais, Tōta Ono, un des premiers dictionnaires français-japonais. Raguet réside à Tōkyō jusqu'en 1905 pour superviser l'impression de ce dictionnaire et rentre ensuite à Kagoshima. Il traduit ensuite plusieurs ouvrages religieux en japonais, dont une version du Nouveau Testament publiée en 1910, à partir de la traduction de la Vulgate. À la fin de sa vie, il continue la révision de ses ouvrages et se retire finalement chez les religieuses japonaises dans la banlieue de Tōkyō où il finit ses jours le . Émile Raguet est inhumé dans le cimetière chrétien de Tama-gawa.

OuvragesModifier

  • Émile Raguet, Abrégé de grammaire japonaise au point de vue de la traduction du français, suivi d’un recueil de phrases usuelles et de proverbes japonais, Tōkyō, Sansaisha, , 1re éd., 175 p.
  • Émile Raguet et Tōta Ono, Dictionnaire français-japonais précédé d'un abrégé de grammaire japonaise, Tōkyō/Bruxelles, Sansaisha/Société belge de Librairie, , 1re éd., 1048 p.

LiensModifier