Émile Guigues

peintre et graveur français
Émile Guigues
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
EmbrunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Plaque de la maison natale d'Émile Guigues à Embrun.

Émile Guigues, né à Embrun le et mort dans la même ville le , est un peintre et graveur français.

Biographie modifier

Fils d'un percepteur et peintre de miniatures sur ivoire, Émile Guigues entre dans l'atelier de Michel Martin Drolling à Paris[1].

La mort tragique de son père le l'oblige à revenir à Embrun afin de reprendre la charge de son père pour subvenir aux besoins de sa mère et de ses frères.

Il continue cependant à peindre et graver à l'eau-forte. Il dessine les paysages de l'Embrunais ainsi que les différents aspects de la vie paysanne.

Il crée en 1870 au collège d'Embrun un cours gratuit de dessin dont il est le professeur bénévole jusqu'en 1895. Il collabore à la revue L'Illustration de 1852 à 1859.

Œuvres modifier

 
Page de couverture du livre Séchot et Poulard

Émile Guigues illustre différents ouvrages et publications régionales dont :

En 1886 il réalise le texte et les dessins de l'ouvrage suivant :

  • Émile Guigues, Séchot et Poulard : fantaisie alpestre, Grenoble, Baratier, , 97 p. (OCLC 715278681)

Le musée dauphinois à Grenoble possède plusieurs de ses œuvres (fusain ou eau-forte) : Transport à cheval[2], Rémouleur du Queyras[3], Faucheurs[4] etc.

Distinctions modifier

Une rue d'Embrun porte son nom et une plaque commémorative a été apposée sur sa maison natale.

Références modifier

  1. (en) « Émile Guigues », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit  , sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  2. Transport à cheval
  3. Rémouleur du Queyras
  4. Faucheurs

Annexes modifier

Bibliographie modifier

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :