Émile Derlin Zinsou

homme politique du Dahomey/Bénin

Émile Derlin Zinsou
Illustration.
Fonctions
Président de la République du Dahomey

(1 an, 4 mois et 23 jours)
Prédécesseur Alphonse Alley
(chef de l'État)
Successeur Maurice Kouandété
(chef de l'État)
Biographie
Nom de naissance Émile Derlin Henri Zinsou
Date de naissance
Lieu de naissance Ouidah (Dahomey)
Date de décès (à 98 ans)
Lieu de décès Cotonou (Bénin)
Profession Médecin
Diplomate

Signature de Émile Derlin Zinsou

Émile Derlin Zinsou
Présidents de la République du Dahomey

Émile Derlin Zinsou, né le à Ouidah et mort le à Cotonou[1], est un homme d'État béninois, président de la République du Dahomey du au .

BiographieModifier

Ancien élève de l'École normale William Ponty (Sénégal), diplômé de la faculté de médecine de Dakar, il entre en politique dès l'indépendance de la République du Dahomey.

Le régime militaire qui a pris le pouvoir en 1967 le propulse à la présidence le , jusqu'à un putsch qui le renverse en . Il est un des principaux opposants au régime de parti unique imposé par Mathieu Kérékou de 1974 à 1990.

Le , une tentative de coup d'État menée par un groupe de mercenaires dirigé par Bob Denard a lieu au Bénin. L'opération, dénommée « Opération Crevette » et qui avait pour but de renverser le régime marxiste du Général Mathieu Kérékou, est un échec[2]. Plusieurs accusations sont lancées contre Émile Derlin Zinsou par le pouvoir en place au Bénin. Bob Denard affirmera dans ses mémoires que ce putsch avait pour objectif de restaurer Zinsou à la tête du pays[3]. Émile Derlin Zinsou a toujours nié toute participation à cette opération. Il n'a cependant émis aucun commentaires sur le livre de Bob Denard qui affirme qu'il était à bord de l'avion des mercenaires le attendant d'être proclamé président de la République en cas de succès de l'opération.

Dans le processus de démocratisation du pays, Zinsou est membre du Haut Conseil pour la République fondé le avec les anciens présidents Ahomadegbé, Congacou et Maga.

Il participe à la fondation de Union africaine le à Lomé. Il est également vice-président du Haut Conseil de la Francophonie. ainsi que président d'honneur de l'Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose (OILD).

Son neveu, Lionel Zinsou, est Premier ministre du Bénin entre le et le et candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2016 face à Patrice Talon.

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Carnet Noir : l’ancien président Emile Derlin-Zinsou a tiré sa révérence à 98 ans. », sur beninwebtv.com, 29 juillet 2016
  2. Vincent Nouzille, Les tueurs de la République : assassinats et opérations spéciales des services secrets, Paris, Fayard, , 346 p. (ISBN 978-2-213-67176-5), p. 89
  3. Bob Denard et Georges Fleury, Corsaire de la République, Paris, Laffont, , 436 p. (ISBN 2-87645-215-4)
  4. « Décret n° 1962-316 portant nomination et promotion dans l'ordre national du Dahomey », sur Présidence de la République du Bénin, (consulté le ).
  5. Présidence de la République du Bénin, Loi n° 1965-29 portant refonte des lois n° 60-26 du 21 juillet 1960 et n° 62-14 du 26 février 1962 créant l'ordre national du Dahomey, (lire en ligne)
  6. « Allocution de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur les relations franco-béninoises lors de la remise des insignes de Grand Croix de la Légion d'Honneur au Dr Emile-Derlin Zinsou, ancien Président de la République du Bénin et Président du Conseil permanent de la Francophonie, Paris le 9 octobre 1996. », sur Élysée (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Mathurin C. Houngnikpo et Samuel Decalo, « Zinsou, Émile Derlin », in Historical Dictionary of Benin, The Scarecrow Press, Lanham, Toronto, Plymouth, 2013 (4e éd.), p. 373-374 (ISBN 9780810871717)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :